TFE - Memoire de Sage Femme

L’UTILISATION DU SYNTOCINON SANS PRESCRIPTION MEDICALE CHEZ LA FEMME EN TRAVAIL

sage femme memoire fin d'etude

INTRODUCTION :

   Depuis sa synthèse en 1953, l’utilisation du l’ocytocine (Syntocinon) a connu un essor considérable pour son utilisation au cours du travail spontané. Depuis 2005, les sages femmes ont le droit de prescrire des produits renfermant de l’ocytocine, dans le cadre du travail dirigé en salle de naissance. Cette prescription fait maintenant partie de leur pratique courante. Celles-ci tiennent un rôle essentiel dans le suivi du travail et le bienêtre des patientes et de leurs enfants. Il est donc important d’utiliser le Syntocinon avec connaissance et prudence.

   Notre étude vise à mettre en évidence l’utilisation de syntocinon sans préscription médicale chez la femme en travail.
Elle comporte deux parties :

  • La première est consacrée à l’aspect théorique de la recherche. Elle comporte quatre chapitres :
  1. Le premier chapitre est consacré à un rappel sur le travail normal et la définition du travail dirigé.
  2. Le deuxième chapitre est consacré aux anomalies nécessitantes l’utilisation du Syntocinon et les recommandations concernant l’utilisation de cette thérapeutique.
  3. Le troisième chapitre est consacré aux méthodes de travail dirigé.
  4. Le quatrième chapitre est consacré à quelques cas particuliers nécessitant l’administration d’ocytociques.
  • La deuxième partie pratique est réservée aux aspects méthodologiques de notre étude, à l’interprétation, l’analyse des principaux résultats, conclusion et des suggestions.

PROBLEMATIQUE :

   En Algérie, la formation paramédicale assure une partie théorique inculquée par des enseignants en dispensant des cours au sein de l’établissement et une partie pratique d’où l’apprentissage au niveau des infrastructures sanitaires, par la suite l’élève paramédical est concerné par la réalisation d’un mémoire de fin d’étude.

   Au terme de ses études l’élève doit démontrer qu’il est capable d’opérer une réflexion et d’adopter une démarche scientifique rigoureuse qui témoigne de son savoir et son savoir –faire acquis au cours de ses études.

   Durant notre stage pratique de mise en situation professionnelle au sein de la salle de naissance de l’établissement hospitalier spécialisé en gynécologie-obstétrique et CCI de Biskra et après des observations suivies par des entretiens avec les sages femmes du service, nous avons constatées que l’administration du syntocinon par l’équipe soignante au profits des femmes enceintes dans le cadre du travail dirigé est réalisée sans aucune prescription médicale, ce qui nous a poussés à poser notre question de recherche comme suit :

   Quelles sont les raisons qui poussent les sages femmes de la salle de naissance de l’établissement hospitalier spécialisé en gynécologie-obstétrique et CCI de Biskra à l’utilisation du syntocinon sans aucune prescription médicale ?

HYPOTHESE :

La réduction du temps du travail de la femme enceinte semble être à l’origine de l’utilisation du Syntocinon sans la prescription médicale.

< TFE – Memoire PDF en ligne >

Lire PDF

BIBLIOGRAPHIE

La bibliographie :

  1. D Cabrol, F Goffinet, JC Pons. Traité d’obstétrique. Paris : édition Médecine-Sciences Flammarion ; 2003, pp 741-751.
  2. D Houze, L Ferrant, C Titre, K Bette, C Dilliviers, A Ferraille, « et al ».
    37e assise Nationnale des Sages-femmes. Du bon usage de la clinique et de la paraclinique en salle de naissance. 20e session européenne Lille, 13, 14 et 15 mai 2009.
  3. D Lewin. Obstétrique. L’accouchement phénomène physiologique.
    Dystocies mécaniques. Paris : édition Ellipses ; 1993. 254p, pp137–147, pp 188-
    191
  4. F Cabrol, D Goffinet. Protocoles cliniques en obstétrique. Dystocies dynamiques et mécaniques. 2e édition. Paris : édition Masson ; 2005, pp
    181-186.
  5. G Boog, F Puech, JM Thoulon. Obstétrique. L’accouchement normal. Paris : édition Ellipses Aupelf/Uref ; 1996. Pp 675–752.
  6. G prisson-Carol, WD Fraser, I Kraus, L Turcot. Amniotomy for shortening spontaneous labour.
  7. J Lansac, H Marret, JF Oury. Pratique de l’accouchement. 4e édition. Edition Masson ; 2006, 554p, pp 157-196, pp 213-232 et pp 273-310.
  8. M Berg, L Bergqvist, A Dencker, L Ladfors, H Lilja, LS Thorsén. Early versus delayed oxytocin augmentation in nulliparous women with prolonged labour—a randomised controlled trial. BJOG. 2009 Mar
  9. P Audra, JC Pasquier, JM Thoulon. La surveillance du travail avant, pendant et après l’accouchement. Pratiques en gynécologie obstétrique. Paris : édition Masson ; 2003. 360p, pp 130-150.
  10. P Hohlfeld, F Marty. Le livre de l’interne Obstétrique. 3e édition. Paris : édition Médecine-Sciences Flammarion ; 2007. Pp 293–296.
  11. SL Curry, CJ Ingardia, ES Kobetitsch, LZ Lazer, Philipson EH. A randomized comparaison of 15 and 40 minute dosing protocols for labor augmentation and induction. Obstet Gynecol. 1993 Dec.
  12. Vidal 2006. Edition Vidal Paris .
  13. Web graphie :

– www.uvp5.univ-paris5.fr/mere-enfant/…/cours-travaildebut.pdf
wikipédia

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer