TFE – Mémoire de Laborantin

L’INTÉRET DU DOSAGE DE LA MICROALBUMINURIE CHEZ LES DIABÉTIQUES

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   Dans le monde, on distingue plusieurs maladies qui touchent l’homme spécialement .Parmi ces maladies, il ya des maladies transmissibles et il ya des autres non transmissibles citant par exemple : le diabète.
Le diabète est une maladie chronique évolutive non transmissible. Selon la définition du diabète pour l’OMS est une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/l. Il s’agit d’une hyperglycémie chronique .
– Glycémie ≥ 2.00g/l (11.1m mol/l) à n’importe quel moment de la journée.
– Glycémie a jeun ≥1.26 g/l (7.0 m mol/l).
L excès de sucre dans le sang est toxique pour les nerfs, et pour tous les petits vaisseaux ( rein , yeux , nerfs ) et les gros vaisseaux ( coeur , cerveaux , jambes ). L’atteinte des nerfs et des vaisseaux entrainent des complications comme: (Rétinopathie, Neuropathie, Néphropathie)

   La néphropathie diabétique est une des complications les plus fréquentes et les plus redoutables du diabète sucré. Elle est actuellement la première cause d’insuffisance rénale terminale (IRT).
La microalbuminurie, de part sa valeur prédictive pour la néphropathie diabétique rapportée par des études récentes, apparait comme un paramètre intéressant dans le dépistage précoce des complications rénales.

   Vu l’importance de ce paramètre nous avons choisie un thème (l’intérêt du dosage de la microalbuminurie chez les diabétiques) pour essayer, estimer et sensibiliser les praticiens ver cet examen biologique. Cette étude a été réalisée au niveau de la commune d’Elmaghaier  (EPH, EPSP).
La méthodologie utilisée est une enquête auprès des médecins et laborantins travaillant au niveau des différentes structures de santé d’Elmaghaier.

   L’outil de travail utilisé est le questionnaire :

  • Un questionnaire spécifique adressé aux médecins.
  • Un questionnaire comportant des questions intéressant les laborantins.

Notre mémoire est divisé en deux parties :
– Une partie théorique : Cette partie englobe:
Le diabète et ses complications, la néphropathie diabétique et son évolution, la microalbuminurie et son intérêt pour les patients diabétiques.
– Une partie pratique : Dans cette partie nous avons traité les données obtenues à partir des questionnaires.

PROBLEMATIQUE :

   La surveillance biologique du diabète est un élément essentiel de la prise en charge médicale d’un patient diabétique pour éviter les variations importantes dans son taux de glucose sanguin.
Dans les bilans diabétiques il ya deux bilans :
Bilans spécifiques pour le bon contrôle glycémique et bilans moins spécifiques qui visent à s’assurer du retentissement du diabète sur l’organisme (notamment la fonction du rein). Parmi ces dosages on a La microalbuminurie qui est un facteur important dans la surveillance de la fonction rénale du patient diabétique et également un marqueur précoce et fiable de l’évolution de la maladie.
Mais, Durant notre stage pratique dans les laboratoires au niveau de la Commune d’Elmeghair on a remarque que cet examen est rarement fait ou demandé chez les diabétiques.
Donc la question posée est la suivante :
Quels sont les facteurs qui font que ce genre d’examen est moins demandé ou
moins fait ?

HYPOTHESE :

  • La méconnaissance de l’importance du dosage de la Microalbuminurie chez les diabétiques.
  • La non collaboration entre les cliniciens et le service de laboratoire.

Lire PDF

[Télécharger] – [تحميل]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer