TFE – Mémoire de Laborantin

L’importance des examens biologiques dans la transfusion sanguine

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   La transfusion sanguine est une activité médicale unique, basée sur l’utilisation du sang d’individus en bonne santé dans le traitement des individus malades. Elle crée ainsi un lien direct et fort entre le sain et le pathologique.

   En dépit de nombreux travaux de recherche échelonnés sur les cinquante dernières années, il n’existe toujours pas, à la naissance de ce troisième millénaire, de produits de substitution aux produits sanguins labiles utilisés aujourd’hui : c’est-à-dire la difficulté de cette thématique.

   En revanche, de gros progrès ont été observés, qui sont issus des évolutions scientifiques, technologiques et cliniques, plus particulièrement de l’amélioration des stratégies transfusionnelles.

   Avant toute considération, la transfusion sanguine doit être replacée dans son contexte : celui de la « chaîne transfusionnelle », ce qui implique une prise en compte de l’ensemble des activités de la médecine transfusionnelle. Ces activités vont de la promotion du don de sang au suivi des malades transfusés. Le présent mémoire sera le reflet de cette orientation qui place le malade au centre des préoccupations avec comme inutilité : l’importance des examens biologiques dans la transfusion sanguine.
– Notre présente recherche comporte deux parties : La première est consacrée à l’aspect théorique de la recherche.
Elle comporte trois chapitres :

  • Le premier chapitre est consacré au rappel sur le sang.
  • Le deuxième chapitre est consacré à la transfusion sanguine.
  • le troisième chapitre est consacré à la sécurité transfusionnelle.

   La deuxième partie pratique est réservée aux aspects méthodologiques de notre recherche, à l’interprétation, l’analyse des principaux résultats, une conclusion

PROBLEMATIQUE :

    La transfusion sanguine est un acte médical très délicat et qui nécessite le plus grand respect des règles de bonne pratique et spécialement dans les examens biologiques réalisés au laboratoire qui sont en étroite relation avec la réussite ou l’échec de cet acte, et donc avec la sécurité des patients.
Cependant au cours de notre stage pratique au niveau du Centre de transfusion sanguine de l’E.P.H BACHIR BEN NACER et suite à des observations, nous avons constatés que certains examens biologiques sont réalisés tout à fait différent à ce que nous les avons vu durant notre cursus théorique que nous les citons comme suite :
1/La déleucocytation des PSL n’est pas faite de manière systématique mais seulement sous indication du médecin.
2/Le phénotypage élargi n’est pas effectué chez les polytransfusés.
* Ce qui suscite notre part de poser la question suivante :
Pourquoi les examens biologiques sus-cités ne sont pas effectués correctement ?

HYPOTHESE :

   La non réalisation de phénotypage élargi et de la déleucocytation des PSL (systématique) est liée au manque de matériels et de réactif nécessaire.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer