TFE – Mémoire de Laborantin

L’évolution de L’impact d’un Dépistage mensuel de la sérologie toxoplasmique chez la femme enceinte

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   La toxoplasmose est une maladie infectieuse due à un parasite intracellulaire nommé Toxoplasma gondii, parasitose cosmopolite qui infecte de nombreux animaux à sang chaud y compris l’être humain.
Bien que la toxoplasmose soit une maladie parasitaire qui n’a aucune gravité chez les sujets immunocompétents, et passe dans la plus part des cas inaperçue, mais en cas de la grossesse le parasite peut franchir la barrière placentaire est infecte le foetus, à la conséquence le futur bébé risque d’être victime d’un certains nombres des symptômes (encéphalomyélite, retard psychomoteur, troubles oculaire, convulsion générale…etc). Celle-ci étant différente selon le stade de la gestation au moment de la séroconversion. On parle alors de la toxoplasmose congénitale.
Le dépistage anténatal de la toxoplasmose fait l’objet d’un programme du suivi sérologique de la femme enceinte pendant les périodes de sa grossesse, pour déterminer leur statut immunitaire et de dépister une éventuelle séroconversion. Afin de prévenir les conséquences graves de la maladie par la mise en charge adéquat de la femme enceinte.
Mon étude se base principalement sur l’évaluation de l’assiduité des femmes enceintes pour la surveillance sérologique de la toxoplasmose durant les trimestres de leur grossesse, et d’apprécier le niveau de connaissance des femmes enceintes vis-à-vis de cette maladie.
Mon travail est réparti en deux parties comme suit :
-une partie théorique qui englobe :
Chapitre I : La grossesse ; généralité sur la grossesse et la transmission materno-foetale.
Chapitre II : L’histoire naturelle de la toxoplasmose ; l’agent infectieux et ces aspects clinique
Chapitre III : La toxoplasmose congénitale ; les conséquences de la toxoplasmose congénitale et le diagnostic biologique.
-une partie pratique : ou j’ai essayé d’évaluer le suivi sérologique des femmes séronégatives pendant les trimestres de leur grossesse, par la recherche du statut immunitaire des femmes enceintes au niveau de Daïra de Biskra, et de juger le niveau de connaissance des femmes enceinte pour la toxoplasmose et sa conséquence au cours de la gestation

PROBLEMATIQUE :

   Les femmes enceintes souvent arrivent au laboratoire pour effectuer les différentes analyses sérologiques, qui sont évidemment les principales applications actuelles pour la mise en évidence des affections attribuées aux femmes enceintes et qui peuvent générer le bon déroulement de la grossesse.

   La toxoplasmose congénitale est responsable de foetopathies graves, d’avortement et de prématurité, lorsque la contamination foetale a lieu pendant les premiers trimestres de grossesse. Le contrôle de l’immunité toxoplasmique au cours de gestation est nécessaire, pour prévenir le risque d’une nouvelle contamination vis-à-vis d’une infections toxoplasmique, cela résulte dans un programme de dépistage mensuel de la sérologie toxoplasmique, afin d’assurer à ces femmes une prise en charge adéquate et à une prévention hygiéno-diéditique.

  Alors je viens de poser les questions suivantes :
   pourquoi le dépistage mensuel anténatal de la sérologie toxoplasmique dans les laboratoires de la commune de Biskra n’est pas entièrement réalisable et la responsabilité incombe à qui ?

HYPOTHESE :

  •  La femme enceinte est probablement la seule cause de non respect du programme de dépistage mensuel anténatal de la sérologie toxoplasmique durant les périodes de grossesse.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer