TFE – Mémoire de Laborantin

Etude comparative entre les résultats de la glycémie capillaire et la glycémie veineuse

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

    Le glucose est le principal sucre de l’organisme, C’est lui qui apporte l’énergie à la plupart des cellules. Il obéit à une régulation très précise qui fait que sa concentration reste constante alors même que les apports alimentaires sont discontinus et sa consommation variable dépend pour une bonne part des efforts du patient, Cette régulation très précise peut être débordée au cours de certaines maladies. La glycémie est un élément fondamental du diagnostic, du pronostic et de la surveillance du traitement lors de l’étude évolutive du Diabète ; Qui vient en deuxième position au classement des maladies chroniques derrière l’hypertension en Algérie.
Au cours de ces dernières années, les méthodes ont énormément évolué et s’automatisent de plus en plus.
Cependant, tous appareils à ses limites et n’est pas à l’abri d’une panne, c’est pourquoi, il est nécessaire d’avoir une méthode de remplacement.
D’après ce travail, on va procéder à une étude comparative entre les résultats obtenus par le dosage de la glycémie capillaire et celles obtenus par la glycémie veineuse,
Notre mémoire comprend 2 volets:
* Volet théorique : on a entamé:

– L’anatomie et la physiologie de pancréas et comment comprendre le métabolisme glucidique et ses trouble.
– Les de méthodes d’analyses de la glycémie et veineuse et capillaire.

* Volet pratique : qui comprend

– La méthodologie de la recherche (étude comparative) et l’analyse des résultats obtenus et se termine par l’analyse générale et la conclusion.

PROBLEMATIQUE :

Le plan diagnostique basé sur l’exactitude des résultats des examens biologiques et biochimiques, réalisées aux niveaux de laboratoire, ces paramètres basés sur des méthodes de dosage appliqués, et à l’exactitude de ces résultats.
La glycémie est parmi les plus importants examens de laboratoire qui peuvent conduire le médecin à prendre des décisions de diagnostic et de traitements, afin de permettre l’amélioration de la prise en charge du malade à travers des résultats plus fiables et plus exactes.
Au cours de notre mise en situation professionnelle, on a remarqué que certains laborantins optent pour la glycémie capillaire en utilisant les bandelettes classiques, qui donnent par défaut de manipulation des résultats plus au moins irones, malgré l’existence des moyens d’exploration plus développés et très sophistiqués.
Et c’est là ou se pose le problème suivant :
Pourquoi les bandelettes visuelles de dosage de la glycémie sont toujours privilégiées au niveau de nos structures malgré l’existence des techniques automatiques plus développées et plus exacte ?

HYPOTHESE :

Il n’y a pas une grande différence entre les résultats de la glycémie veineuse et celles de la glycémie capillaire.

Lire PDF

[Télécharger] – [تحميل]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer