Memoire infirmiers / TFE infirmiers

ROLE DE L’INFIRMIER DIPLOME D’ETAT DANS LA PRISE EN CHARGE D’UN NOURRISSON DESHYDRATE

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   La diarrhée aigue est une affection fréquente, parfois grave et urgence chez le nourrisson et le jeune enfant. La déshydratation aigue et la principale cause des décès par diarrhée du nourrisson (plus 3 millions d’enfant de moins de 5 ans meurent de diarrhée dans le monde).

   Les causes les plus fréquente de diarrhée sont virales, avec présence fréquente de vomissement (gastro-entérites-virales).

   Les diarrhées aigues sont parmi les un des troubles les plus fréquentes du nourrisson ; elles sont définies par l’émission des selles trop fréquentes et trop liquidien chez un sujet ayant jusque –la des selles normales. (Plus 3 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent de diarrhée dans le monde).

Qui peut parfois se compliquer d’une déshydratation aigue.

    La déshydratation aigue est une urgence fréquente chez le nourrisson secondaire à la perte rapide et importante d’eau et d’électrolytes. Tous petits nourrissons et bébé sont très sensibles au problème de la déshydratation, en effet ; ils sont très sensibles à cause d’une transpiration plus importante que celles des enfants plus grands et que les adultes, car la régulation thermique de leurs corps n’est pas encore bien établie.

   Après une période de transpiration excessive, il va attraper une peau sèche et très chaude, il va avoir une fièvre très élevée, les yeux creusés, souffrir de diarrhée aigue, gastro-entérite, il va connaitre de l’hyperexcitabilité, et de suite des signes de somnolence.

   D’autre part le nourrisson qui ne parle pas encore aura beaucoup de mal a faire comprendre qu’il a soif !!! Donc Le traitement préventif repose sur la réhydratation par voie orale et la réalimentation précoce que doivent être parfaitement expliquées aux parents comme des mesures préventives.

   La déshydratation peut aussi mener le bébé à la mort, si un traitement est trop tardif et mal conçu. Le seul traitement envisageable ne se fait qu’en milieu hospitalier qui nécessite une prise en charge adéquate, rigoureuse et stricte par une meilleure surveillance régulière pour diminuer le taux de la mortalité et la morbidité infantile.

PROBLEMATIQUE :

   Le problème de la diarrhée et des déshydratations demeure, de nos jours, une préoccupation majeure du professionnel de la santé.

   La déshydratation est l’ensemble de troubles engendrés par une perte, importante et rapide, d’eau non compensée.

   La mortalité infantile, chez les catégories (0 a 5 ans) ,est le plus souvent liée aux maladies diarrhéiques en particulier chez les nourrissons par manques de la prise en charge efficace sur le plan préventif ou nutritionnel ce qui peut engendrer des graves complications avec un taux de mortalité par fois élevé la question qui se pose :

La prise en charge telle qu’elle est pratiquée d’un nourrisson déshydraté ; prévientelle les complications de la déshydratation ?

HYPOTHESE :

Une meilleure prise en charge d’un nourrisson déshydraté permet d’éviter les complications de déshydratations

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer