Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : PRISE EN CHARGE NUTRITIONNEL DU PATIENT COMATEUX HOSPITALISE AU SERVICE DES SOINS INTENSIFS

TFE infirmiers (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La Nutrition représente l’ensemble des processus d’assimilation et de dégradation des aliments qui ont lieu dans un organisme, lui permettant ainsi sa croissance, son maintien et son fonctionnement, toutes déficience ou l’excès d’un ou plusieurs nutriments perturbera l’état de l’organisme ;l’objectif de se nourrir sera alors d’assurer un état d’hydratation et nutritionnel satisfaisant, mais par conséquence de l’abolition de la conscience le patient
comateux hospitalisé en soins intensifs n’exprime pas ses besoins en nourriture et en eau qui oblige une prise en charge nutritionnel à travers la nutrition artificielle administrée par voie entérale ou par voie parentérale qui constitue un des soins les plus courants. La tendance actuelle est d’ailleurs de ne plus parler de « soin » mais plutôt de modalité thérapeutique dont l’efficacité et l’innocuité sont soumises à la même évaluation rigoureuse qu’étant autre traitement.

  L’objectif de nous recherche est de valoriser l’utilité de la prise en charge nutritionnel, et son impact sur la qualité de soins prodigués aux patients, pour une finalité bien précise arriver à subvenir les besoins du malade.

  C’est a partir de cette idée qu’on à fait notre recherche qui est constituée par deux parties :
1. Partie théorique : il contient trois chapitres :
– Chapitre I : dans ce chapitre on a projeté la lumière sur les comas.
– Chapitre II : il étudie l’équilibre nutritionnel d’organisme humain ainsi que la malnutrition.
– Chapitre III : dans ce chapitre on à présenté la nutrition en réanimation.
2. Partie pratique : nous avons procédé et évalué le degré de la prise en charge nutritionnel du patient comateux en soins intensifs.

  Pour cella, nous avons effectué une enquête de méthode descriptive et analytique appuyée sur l’outil de questionnaire an niveau de servies des soins intensifs de EPH Ben Nacer Biskra dans la période 22-03-2015 à 02-04-2015.

Problématique de la recherche :

  Le coma qui signifie en grec “profond sommeil”

  Il désigne un état profond d’inconscience. Cet état se caractérise par une altération aigue ou subaigüe du fonctionnement des organes vitaux et une abolition plus ou moins complète des fonctions de la vie de relation (conscience, sensibilité) alors que les fonctions de la vie végétative sont relativement conservées par des manoeuvre médical de réanimation.

  Dans la situation de coma la majorité des besoins des patients hospitalisés sont perturbés, parmi ses besoins La nutrition qui à toujours été une fonction d’une importance majeure dans le maintien de la vie de l’être humain et permet à l’homme sain d’entretenir sa santé mais, elle est aussi pour l’homme malade un excellent adjuvant pour la recouvrir.

  Par conséquence de cette situation l’alimentation normale est suspendue pendant une période plus au moins longue ; il faut, alors, assurer au patient une ration hydrique, calorique et protéique quotidienne répondant à ses besoins nutritifs, dans ce cas le personnel de santé doit avoir la vocation de prendre en charge ce problème de santé en considération absolue pour faire face aux différentes complications dont la malnutrition.

  On doit donc rétablir une alimentation régulière et équilibrée pour permettre d’apporter tous les nutriments nécessaires à l’organisme afin d’atteindre et de respecter un état nutritionnel correspondant aux besoins et aux caractéristiques du patient.

  C’est pour cela que la nutrition, dans les milieux hospitaliers, doit être rigoureusement étudiée n’a pas pour un but de faire prendre du poids au patient mais de restaurer les fonctions vitales.

  Durant notre stage pratique de formation paramédicale au niveau du service des soins intensifs, nous avons constaté que les malades hospitalisés aux longs termes souffrent d’une diminution de la masse musculaire, ainsi la masse adipeuse.

  Ces à travers ces observations citées ci-dessus que nous sommes poussés à formuler notre question centrale de recherche qui est la suivante :

  A quoi peut-on lié la diminution de la masse musculaire et la masse adipeuse chez le patient comateux hospitalisé en service de soins intensifs ?

Hypothèse :

Pour répondre à cette question nous proposons l’hypothèse suivante :

  • L’absence d’un protocole strict de prise en charge nutritionnel est la cause de la diminution de la masse musculaire et la masse adipeuse chez le patient comateux hospitalisé en service de soins intensifs.
ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer