Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : L’IMPORTANCE DE LA SURVEILLANCE POST OPERATOIRE EN SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

L’anesthésie et les interventions chirurgicales ont été connues depuis des centaines d’années, mais la première salle de réveil n’a été décrite qu’en 1863 par Florence Nightingale. Cette dernière avait décrit l’importance du passage des malades dans une salle de récupération, après leur intervention chirurgicale.

Avec la deuxième guerre mondiale, le nombre important de patients opérés, a rendu indispensables, les salles de réveil centralisées.

La première salle de réveil a été individualisée à Mayo Clinique en 1942, et à New York Hôpital en 1944.

Avec l’évolution des types de chirurgies et d’anesthésies, les salles de réveil sont devenues indispensables, et leur présence a fait baisser la mortalité post opératoire, de moitié.

la SSPI n’est pas une entité surgissant au milieu de nulle part mais une étape dans le processus opératoire. Patient sortant du bloc opératoire : élimination incomplète des drogues anesthésiques (morphiniques et curares), il peut présenter une dépression respiratoire, un retard dans les fonctions cognitives, être hypothermie et algique…etc.

Pour atteindre ce résultat la SSPI doit disposer d’un équipement adéquat, respecter la législation, bénéficier d’un personnel qualifié pour réaliser ses missions

Les grandes lignes de cet mémoire seront donc : .
Un volet théorique
-la description d’une salle type de SSPI
-la surveillance du post opératoire en SSPI
Un volet pratique : Notre étude statistique s’est basée sur les normes de bon fonctionnement d’une salle de réveil, et a voulu comparer leur application sur le terrain.

Problématique :

Au cours des différents stages pratiques effectués au bloc opératoire de l’EPH d’Ouled djellal; on a constaté que la surveillance des post opérés en salle de réveil est insuffisant, Raison pour laquelle on a choisi de retenir une question de notre problématique, afin d’y répondre dans l’analyse qui suit. La question est:

Pourquoi certains patients post-opérés sont insuffisamment surveillés au niveau de la salle de surveillance post-interventionnelle ?”

Hypothese :

Une meilleure prise en charge du patient post-opéré en salle de surveillance post-interventionnelle; est le meilleure garent du succès du reste des différents étapes de surveillance post-opératoire.

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer