Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : Le rôle de l’IDE dans la prévention des risques lies à la contamination par les hépatites B, C

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Les complications infectieuses constituent la deuxième cause de morbidité et de mortalité en dialyse, ces infections constituent une grande menace pour la santé publique.

  En effet de par vocation de soins et plus précisément de service de l’hémodialyse, c’est un lieu de prédilection et de rencontre et par là un carrefour pour les germes et aussi est un lieu où le risque de contamination est plus fréquent.

  En hémodialyse, le risque infectieux est omniprésent du fait, notamment, de la complexité et la technicité des soins. Ce risque concerne les patients, souvent immunodéprimés, mais aussi les professionnels de santé eux-mêmes en raison de nombreuse circonstances d’exposition aux fluides biologiques rencontrés au cours de
leur activité.

 L’utilisation répétée des accès vasculaires multiplie les situations d’exposition au sang pour les soignants et les risques infectieux pour les malades.

  Certaines infections sont évitables, comme, par exemple, les cas de transmission du virus de l’hépatite B et C secondaires à une rupture dans les règles d’hygiène.

  Ainsi, l’épisode de cas groupés de contaminations par le virus de l’hépatite dans un centre d’hémodialyse fin 2001 a dramatiquement illustré les conséquences d’une gestion défaillante du risque infectieux.

  Il est proposé dans ce thème des recommandations sur les thèmes considérés comme prioritaires par les professionnels travaillant en hémodialyse et en particulier : la prévention et la surveillance des infections virales et des bactéries multi-résistantes aux antibiotiques,

  La prévention et la surveillance des infections de l’accès vasculaire, la désinfection des générateurs.

  La maîtrise du risque infectieux en dialyse s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue de la qualité de la prise en charge du patient hémodialysé chronique.

  Nous avons retenu le thème du risque infectieux par l’hépatite B, C en hémodialyse en raison de la plus grande fragilité de ces patients en insuffisance rénale, régulièrement exposés à des procédures invasives qui peuvent les mettre en contact avec divers agents infectieux bactériens et viraux comme c’est le cas de l’hépatite virale B, C. Ce risque est majoré par plusieurs facteurs incriminés,

  Il est lie aux produits utilisés (eau pour hémodialyse, dialysat, …) et aux circonstances d’exposition et a la susceptibilité des patients en plus de ces facteurs la stérilisation des générateurs et l’hygiène autour du patient et autour du générateur de dialyse.

Problématique :

  Malgré le grand succès de la médecine dans le monde et les moyens employés par le ministère de la santé et de la réforme hospitalier et malgré les efforts déployés par les services de prévention, cette pathologie ne cesse d’augmenter constamment où sa propagation avait pris ne proportion alarmante durant ces dix dernière années.
Désormais les hépatites demeurent en tête.

  Durant notre prés enquête nous avons remarqué l’existence d’un risque de contagiosité par les personnes porteurs le virus d’hépatite cette expansive de la maladie, nous a poussé à se poser la question suivante :

  • Quelles sont les raisons qui sont derrière l’augmentation du nombre des malades admis au service d’hémodialyse porteurs du virus HCV, HBS ?

Hypothesess :

  • Les normes d’asepsie lié au personnel soignant.
  • générateurs pourraient être source de contagiosité.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer