Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmier : L’impact psychologique d’un patient en fin de vie sur l’exercice infirmier(e)

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Quel que soit le service où le travaille d’infirmier, elle est souvent en contact avec la mort. Cette proximité récurrente avec la fin de la vie des malades dont elle prend soin et avec lesquels elle développé une relation habitée par la compassion et la volonté d’aide s’avère souvent très difficile.

  Comme beaucoup l’affirment, on ne s’habitue jamais à la mort et les soignantes ne peuvent échapper à cette réaction de chagrin qu’est le deuil de ceux qu’elles accompagnent.

  Le travail soignant peut certes l’amener à se familiariser avec ce phénomène, avec ses manifestations et ses exigences de soins, mais il n’en démystifie pas pour autant le mystère et n’en efface pas non plus la tristesse.
Même s’il s’agit d’une relation professionnelle où l’infirmière doit conserver une distance psychologique mesurée, le décès d’un malade est une rupture de lien qui, surtout par sa répétition, exige une grande force morale.

Problématique :

  Il y a beaucoup des thèmes des mémoires dans la formation paramédicale et plusieurs thèmes sont répétées de la même idée mais notre thème : L’impact psychologique d’un patient en fin de vie sur l’exercice infirmier(e).

  Qui attire l’intention sur le traumatisme psychologique pendant l’exercice de l’infirmier(e).

  Au cours de notre formation et à l’occasion des différents stages pratique effectues dans l’établissement public hospitalier de BISKRA ou d’EL-OUED.

  Nous étions confrontées à plusieurs situations mettant en jeu les émotions des soignants et l’attachement aux personnes en fin de vie.

  Nous étions constaté que l’infirmier(e) ressent quelque fois des émotions si intenses que pour ne pas les montres face a des patients en fin de vie, certains préfèrent sembler être indifférent plutôt que de montrer leurs émotions: tristesse, larmes aux yeux, voix tremblotante, difficulté à s’exprimer…, d’autres soignants font le choix de quitter la chambre d’un patient en prétextant une excuse ou autre chose pour éviter de montrer leurs émotions.

  Donc la question que nous devons posés est la suivant:
Est-ce-que l’ISP est réellement toucher sur le plan psychologique devant les patients en fin de vie ?

Hypothèse :

Oui l’ISP est touche puis la souffrance des patients en fin de vie.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer