Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmier : LE RESPECT DE LA DOULEUR CHEZ LE PATIENT PAR LE PERSONNEL INFIRMIER LORS D’UN SOIN INVASIF

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Pendant longtemps, la douleur a été décrite comme une fatalité, le prix à payer pour obtenir la guérison, aujourd’hui ce n’est plus le cas. L’hôpital ne ri me plus forcément avec douleur, on ne conçoit plus de souffrir..

  Cependant, dans la profession infirmière, la douleur est une notion incontournable et qui fait malheureusement partie du quotidien des soignants.

  Depuis plusieurs dizaines d’années, de grands progrès ont été réalisés pour permettre le soulagement de la douleur, mais il reste de nombreux points à améliorer. C’est pourquoi la politique de santé actuelle a mis en place le plan de lutte contre la douleur.

  Mais notre constat fait à travers les stages que nous avons effectué pendant les trois années de formation paramédicale, démontre que les infirmiers sou estiment les plaintes des patients par ce qu’ils pensent peut-être que ces derniers exagèrent.

  En tant que futures professionnels de la santé, et suite à ce constat, nous avons décidé d’entreprendre un travail de recherche sur le respect de la douleur chez les patients lors des soins invasifs.

  Notre travail se divise en deux grandes parties :
– Une partie théorique et qui comporte trois chapitres sur ; le personnel infirmier, la douleur et sur la relation soignant-soigné.
-Une partie pratique qui comporte deux chapitres sur ; l’aspect méthodologique de la Recherche et sur la présentation et l’analyse des résultats avec également une conclusion générale et des suggestions.

Problématique de la recherche :

  La douleur est un phénomène complexe, à la fois subjectif et multifactoriel. Les infirmiers (ère)s en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire prennent en charge le syndrome douloureux, en établissant une relation de confiance avec les patients et leurs familles.

  L’évaluation de la douleur fait partie du rôle propre de l’infirmier. Elle permet de mettre en évidence la douleur existante afin qu’elle soit traitée. Elle permet également au patient de se sentir entendu et soigné. Elle doit être faite régulièrement dans la journée, avant, pendant et après tout soin. Après avoir mis en place un traitement ou une technique antalgique non médicamenteuse, l’infirmier doit de nouveau évaluer la douleur afin d’apprécier l’efficacité du traitement ou de la technique mise en place. Cependant au cours des différents stages effectués durant les trois années de notre formation, nous avons pu constater que les plaintes des patients lors d’un soins invasif sont sous-estimées voir négligées par le personnel infirmier, ce qui nous a poussé à poser la question suivante : Question problème :

  « Quelles sont les facteurs qui génèrent le non respect de la douleur par le personnels infirmiers lors d’un soin invasifs ? »

Hypothèses :

  Les facteurs qui génèrent le non-respect de la douleur par le personnel infirmier lors d’un soin invasifs sont multiples :
– La surcharge de travail dans le service.
– Le manque du matériel au niveau du service.
– Sous-estimation des plaintes apportées par le patient.
– Ignorance par le personnel infirmier du coté éthique de la profession.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer