Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LA LEISHMANIOSE CUTANEE ROLE DE L’IDE DANS LA PREVENTION DE LA SURINFECTION DES LESIONS.

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   Les leishmanioses représentent un groupe de maladies parasitaires d’expression clinique variée, dues à un protozoaire flagellé du genre Leishmania.

   Ces affections sont Transmises par un insecte vecteur, le phlébotome femelle. L’importance des leishmanioses dans le monde est illustrée par le nombre annuel de nouveaux cas qui se chiffre entre 1,5 à 2 millions.

   L’Algérie, qui compte parmi les pays les plus touchés, est concernée par cette zoonose qui sévit à l’état endémique sous trois formes cliniques :

   La leishmaniose viscérale, la leishmaniose cutanée sporadique du nord et la leishmaniose cutanée zoonotique.
La leishmaniose cutanée occupe, en Algérie, deux zones bioclimatiques distinctes : au sud, à l’ étage aride, sévit la forme endémo-épidémique due à leishmania major dont les principaux réservoirs sont psammomys obesus et Meriones shawi et l’insecte vecteur est Phlebotomus papatasi. Au nord, à l étage sub-humide, s’observe une forme endémique dont l’agent pathogène est un variant enzymatique de Leishmania infantum responsable de la leishmaniose viscérale et dont le réservoir est le chien.
Leishmaniose cutanée zoonotique progresse vers les hauts plateaux et les régions steppiques du pays. Les souches isolées étant leishmania major.

   Quant à la leishmaniose cutanée sporadique du nord, elle est de plus en plus fréquente et le parasite responsable appartient aucomplexe Leishmania infantum. La majorité des cas observés en Algérie ont été attribués aux zymodèmes dermotropes. Cependant, le zymodème a été isolé de la majorité des cas de leishmaniose viscérale, mais aussi de quelques cas de leishmaniose cutanée.

PROBLEMATIQUE :

   Certes que la leishmaniose cutanée selon les descriptions est largement répondue dans plusieurs espaces du globe.et que les lésions se différent d’une région a une autre (climat, agent responsable). Le cas de la leishmaniose cutanée chez nous en Algérie est préoccupante et constitue un véritable problème de sante non seulement par sa recrudescence et la multiplication du nombre de cas, mais aussi par l’inquiétude de la prolongation de la guérison et les risques de surinfections .la place de l’infirmier(e) est primordiale dans prise en charge des malades et la prévention des complications due aux surinfections.

   QUESTION DE DEPART :
Quelle est le rôle de l’IDE dans la prise en charge et la prévention des risques infectieux dans la leishmaniose cutanee ?

HYPOTHESE :

   La place de l’IDE est essentielle dans le protocole de soins de la leishmaniose cutanée, et la prévention des risques de surinfection des lésions.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer