Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : La surcharge du travail infirmier -Salle déchocage-

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  L’infirmier est une personne qui, ayant suivi une formation de base aux soins infirmiers et autorisé dans son pays à prodiguer des soins infirmiers dans tous les contextes pour la promotion de la santé, la prévention de la maladie, les soins et le rétablissement des personnes physiquement et mentalement atteintes (OMS, 1978).

  Pour accompagner les responsabilités qui lui sont assignées, le personnel infirmier doit user de son habilité et ses connaissances tant théoriques que pratiques dans le but de dispenser des soins efficaces d’une façon justifiée.

  Mais cette efficacité peut se voir être compromise par des lourdes tâches dont l’infirmier est appelé à remplir durant sa journée de travail, à ne pas oublier des conditions de travail quelque fois difficiles pour lui (manque de matériel suffisant, mauvaise organisation de service, nombre de personnel insuffisant, nombre des patients élevé, etc.).

  De ce qui précède, nous avons voulu déterminer, au terme de notre étude, l’influence de la surcharge du travail infirmier sur la qualité des soins dans le service des urgences, et de proposer quelques suggestions en vue d’améliorer la situation.

Problématique :

  Le service des urgences est un service chaud hospitalier chargé d’accueillir et de prendre en charge les malades qui présente d’eux-mêmes ou sont amenés par les services de secours.

  Ce service est composé de 2 pavillons : médicales et chirurgicales, cette séparation facilite la prise en charge des malades par les infirmiers qui ont en nombre de 144 infirmiers, ce nombre important des infirmiers réparties sur les différentes services des urgences tel que la salle de déchocage qui compose de 4 équipes : 2 pour le jour et 2 pour la nuit chaque équipe est composé de 3 infirmiers, cette salle est un lieu d’accueil des patients ayant une détresse vitale existante ou potentielle.

  L’admission dans la salle de déchocage concerné tous les patients en situation d’urgence vitale (AC, AVP, intoxication…..), les maladies chroniques (crise d’asthme…), ainsi pour la surveillance, toutes ces admissions sont en grand nombre en moyenne de 15 à 20 admissions par jours.

  Dans la majorité des cas, tous arrivent en même temps. Pour cela :

Est-ce que le nombre des infirmiers suffit-il pour gérer une telle situation au niveau de la salle de déchocage ?

Hypothese :

  • Organisation de salle de déchocage.
  • Flux des patients.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer