Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : LA PRISE DE TENSION ARTERIELLE ENTRE LA REALITE ET LES PERSPECTIVES D’AMELIORATION

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La pression artérielle d’une personne serait un indice très fiable pour savoir si le système cardio-vasculaire est encore en parfait état. On prend la pression artérielle avec un instrument appelé sphygmomanomètre ou tensiomètre. On peut mesurer la pression pour chaque unité de surface exercée par la circulation du sang sur les parois des vaisseaux sanguins. Il serait utile de prendre note que ces pressions augmentent au fur et à mesure qu’ils progressent plus proche de votre coeur et de diminuer alors qu’il se déplace plus loin de votre coeur.

  Il est indispensable pour le médecin de connaître la pression artérielle(PA) des gens qu’il examine. Généralement lorsqu’elle est trop basse,on parle d’hypotension artérielle. Lorsqu’elle est trop haute, on parle d’hypertension artérielle (HTA), et c’est à la fois une maladie et un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire (infarctus du myocarde, autres atteintes coronariennes, accidents vasculaires cérébraux, par exemple). Pour cela il faut détecter l’HTA. Or longtemps l’HTA va rester silencieuse et on ne pourra la détecter que si on mesure systématiquement, régulièrement et correctement la PA des gens qu’il examine.

  C’est à dire combien il est important pour l’infirmier de savoir mesurer correctement la PA. Cette mesure constitue donc la base de décisions visant à modifier le mode de vie et à proposer des thérapeutiques médicamenteuses au long cours à des sujets le plus souvent asymptomatiques, qui sont hypertendus. C’est un acte facile, réalisé de façon courante par les professionnels de la santé, qui réclame, néanmoins, beaucoup de rigueur, de soin et de précision. C’est pour cela que des recommandations sont régulièrement émises par les sociétés fabricatrices de matériels à usage hospitalier nationales et internationales. Elles détaillent conditions et technique de mesure de la PA. Ces recommandations devraient être systématiquement appliquées lorsqu’une mesure de PA est réalisée chez un sujet exposé à un risque d’hypertension ou suivi pour une HTA.

  La méthode de mesure recommandée à l’heure actuelle en pratique clinique, au cabinet médical, est la méthode auscultatoire, cette méthode reste la méthode de référence internationale. Cependant, malgré son caractère simple et pratique, elle reste entachée de nombreuses causes d’erreurs. Nous aborderons quelques points susceptibles d’améliorer la fiabilité et la reproductibilité des chiffres tensionnels , afin d’éviter de porter un faux diagnostic très lourd de conséquences (traitement pendant plusieurs années).

  Ce qui nous permet de déterminer le terme de notre étude la prise de tension artérielle entre la réalité et perspectives d’amélioration. Nous exposerons les raisons du choix du thème, et la question de d’épart ainsi nos hypothèses proposés.

  Ensuite deux parties seront traitées :

  1. La première partie théorique est élaborée à l’aide des ouvrages et internet.
  2. La deuxième partie nous élaborons :
  • la stratégie de la mise en place de l’outil de recherche.
  • l’analyse de notre étude et discussion des résultats.
  • nous donnerons des solutions possibles avec les réponses données et nous terminerons par une conclusion qui résulte le travail.

Problématique :

  le peu d’intérêt réservé au nombre d’activités telle que les paramètres vitaux et plus particulièrement la prise de tension artérielle, ce contrôle doit réunir certaines conditions pour exprimer fidèlement les chiffres relevés auprès du patient acte qui ne se fait que rarement, en plus la vérification du fonctionnement de l’appareil avant usage ne se fait pas, le choixd’un appareil adapté à l‘âge du patient n’est pas réalisé, le non respect du temps nécessaire de repos, plus autres conditions de bonne prise de tension artérielle non faits entre autres varier les points de prise, utiliser le même appareil, emplacement correcte du brassard et stéthoscope, transcription correcte des chiffres.

  nous nous sommes intéressés au respect des conditionssus-citées,ce qui nous a induit à se poser la question suivante :

  • la garantie du bon résultat des chiffres tensionels exige-t-elle des conditions particulières?

Hypothese :

  Le non respect des conditions de prise de tension artérielle engendre une mauvaise prise en charge hémodynamique du patient.

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer