Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : ELEVATION DE TAUX DE LA MORTALITE SUITE A DES BRULURES

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La brûlure est une entité traumatique fréquente puisqu’elle affecte plusieurs personnes par année dans le monde. L’incidence des brûlures s’est stabilisée: les accidents domestiques en sont la cause la plus fréquente.

  Mais d’autres causes augmentent ‚ une série de catastrophes récentes ont fait de nombreux brûlés civils.

  Tout praticien peut y être brusquement confronté. La vaste majorité des accidents/incidents provoque des petites brûlures superficielles. Mais environ 1000 patients au moins en Algérie par an nécessitant une hospitalisation, dont. Les brûlés sont des jeunes et les personnes âgés de 41 ans en moyenne.

  Les brûlures représentent un problème important de santé publique en termes de vies humaines perdues et de séquelles fonctionnelles souvent dramatique : sans oublier le coût très élevé de la prise en charge ; et la durée prolongée du séjour qui est la conséquence des surinfections de ces malades. Sachant que des brulures simples au niveau du visage ou même tout le corps chez une femme pouvant causées des traumatismes et influent négativement sur le psychisme de cette dernière.

Problématique :

  En Algérie, comme dans tous les pays du monde, la brulure reste toujours un problème qui met en jeu le pronostic vital du brulé, durant notre période de stage au niveau du service des brulés de CHU de BATNA nous avant remarqué qu’un nombre important des brulés admis au ce service présentant des brulures simples, mais après un séjour prolongé l’état du malade s’aggrave du jour en jour allant jusqu’a la mort.

  Mais la perte d’une vie dans des conditions pareilles nous a orienté à poser la question suivante :

Pourquoi le taux de la mortalité est élevé au niveau de ce service?

Hypothèse :

  • Absence des normes d’asepsies.
  • Une formation continuée pour l’équipe soignante.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer