Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LES REPRÈSENTATIONS SOCIALES DES PROFESSIONNELS INFIRMIER DIPLOMÈS D’ETAT Á L’ÈGARD DES SOINS PALLIATIFS

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

Infirmier(ère), quel beau métier, quel sacerdoce, nous avons tous entendu ces commentaires, nous les avons peut-être même partagés et commentés. Mais qu’en est-il vraiment de ce métier, de cette profession aujourd’hui ?

   Qu’en est-il de ces femmes, de ces hommes, qui s’engagent dans cette aventure ? Qui sont les professionnels infirmiers que nous formons aujourd’hui ?

   Trois années au cours desquelles, ces hommes et ces femmes vont acquérir des connaissances, des compétences, mais aussi être confrontés, à la souffrance physique et morale, à la misère sociale, à la dégradation physique et mentale, à la mort. C’est un parcours initiatique difficile et méconnu.

   La discipline infirmière concerne « le soin de la personne qui en interaction continue avec son environnement vit des expériences de santé » d’autre concepts sont également jugés importants pour la discipline (qualité de vie, espoir, empathie).

   La démarche de soin encourage l’identification des besoins spécifiques de la personne et aide à l’ajustement des soins, en tenant compte des ressources personnelles et des capacités d’indépendance de la personne.

   C’est une approche globale de santé centrée sur la personne, sa situation de vie et non sur sa maladie.

   A ce titre, elle est complémentaire de la démarche médicale et le pilier central de l’activité infirmière, il s’agit d’un processus efficace d’organisation de la pensée et du travail en vue de prodiguer des soins individualisés contenus dans le temps intégrant la réponse adaptée aux besoins d’aide spécifiques du malade.

   Estimer les demandes en soins infirmiers et mettre en oeuvre les moyens pour les satisfaire font partie du rôle spécifique de l’infirmier (ère). L’adhésion à un modèle de soins infirmiers facilite le passage d’une classification précisant les éléments de soins infirmiers à une représentation intellectuelle de la réalité puis à sa concrétisation ; elle permet aux infirmiers d’intervenir de façon et efficace en leur permettant d’établir l’ordre de priorités dans l’élaboration des soins mais avant tout d’individualiser et de personnaliser ces derniers et surtout de les humaniser.

   Les structures de soins, élaborées à cet effet, on pour mission d’assurer la prise en charge globale du malade ou le paramédical (Infirmiers Diplômés d’Etat) trouverait un champ pour exprimer pleinement son savoir, savoir-être, savoir-faire mais également son savoir devenir.

PROBLEMATIQUE :

   Y a-t-il divergences ou similitudes entre les représentations sociales des professionnels paramédicaux à l’égard des soins palliatifs et la formation des IDE.

HYPOTHESE :

Les représentations sociales des paramédicaux à l’égard des soins palliatifs fonctionnent sur la dimension psychologique, d’ethnique et religieuse.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer