Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LE RÔLE DE L’IDE DANS LA PRÉVENTION D’INFECTION URINAIR POST SONDAGE VÉSICAL CHEZ L’ADULTE

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   Les infections urinaires représentent la première cause d’infections acquises à l’hôpital, environ 40 % du total des personnes hospitalisées feront une infection urinaire nosocomiale .

   Elles entraînent un surtout en terme de mortalité et de morbidité et prolongent la durée d’hospitalisation de 1 à 4 jours. Autre les facteurs de risque intrinsèque ( l’age,le sexe féminin, l’immunodépression, la durée de séjour ) le risque principale d’acquisition est lié à la présence de matériel étranger et en particulier au sondage vésical . Une fois la colonisation effectuée (au niveau de la région périmé tale ,du situe de drainage et de la jonction entre la sonde et le sac collecteur ) la contamination se fait essentiellement par voie endon liminale . Elle est donc favorisée par toute manipulation visant à désadapter la sonde du collecteur.

   L’indication de sondage urinaire n’est pas une pratique routinière, mais un geste réfléchi et organisé. Il est effectué sur prescription médicale.

   Ce travail dont nous avons le plaisir de vous le présenter se divise en trois grands
chapitres :

  • Chapitre Α : anatomie de l’appareil urinaire.
  • Chapitre B : sondage vésical.
  • Chapitre C : infection urinaire.

PROBLEMATIQUE :

   « Est-ce que le respect des règles d’asepsie au moment de la réalisation d’un sondage vésical permet d’éviter le risque d’infection urinaire ? »

HYPOTHESE :

   L’absence des règles d’asepsie et d’hygiène au moment de la pratique du sondage vésical donne (provoque) une infection urinaire chez les malades.

Lire PDF

Un commentaire

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer