TFE - Memoire de Manipulateur en Radiologie

L’EXPLORATION RADIOLOGIQUE DE L’UROGRAPHIE INTRAVEINEUSE CHEZ UN PATIENT ADULTE

Thème de mémoire pour les elèves MRX ou MIMSP

   L’urographie intraveineuse a été pendant de nombreuses années la clef de voûte de l’imagerie de l’appareil urinaire.

   Les progrès des autres techniques d’imagerie (échographie, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique) permettent, soit de fournir des informations plus précises sur certains compartiments de l’appareil urinaire, soit de procurer une image urographique de substitution souvent comparable, voire supérieure dans certaines pathologies, à l’urographie classique.

   Compte tenu des risques liés à l’utilisation des produits de contraste iodés, il faut se poser la question de la place actuelle de l’urographie et de son éventuelle substitution par des techniques plus simples et plus anodines.

   Cette recherche a pour objet de préciser les modalités techniques actuelles de l’urographie, et surtout de déterminer son rôle exact dans les différents cas de pathologie, qu’il s’agisse de l’urographie traditionnelle ou des techniques de substitution.

   Un large débat est apparu ces dernières années, entre les partisans et adversaires d’indication larges ou restrictives de l’urographie intra veineuse

Le débat n’est pas clos et susceptible d’évoluer dans le futur

   Bien qu’étant le seul examen radiologique permettant une évaluation précise, à la fois morphologique et fonctionnelle, de la totalité d’un appareil, nous devons, face à la multiplication et à la sophistication des nouvelles techniques d’imageries, poser la question de l’utilisation de l’urographie intra veineuse compte tenu des risque, limités mais indéniables, liés à l’utilisation des produits de contraste iodés.

   Notre recherche vise à mettre en évidence l’exploration radiologique de l’urographie intraveineuse chez un patient adulte au sein de la clinique ERRAZI.

Elle comporte deux parties

La première est consacrée à l’aspect théorique de la recherche.
Elle comporte quatre chapitres

  • Le premier chapitre est consacré à la formation paramédicale
  • La deuxième chapitre est consacre au rappel anatomique.
  • Le troisième chapitre est consacre à la préparation du matériel et du patient.
  • Le quatrième chapitre est consacré à l’exploration radiologique de l’urographie intraveineuse.

 – La deuxième partie pratique est réservée aux aspects méthodologiques de notre recherche, à l’interprétation, l’analyse des principaux résultats, conclusion et des suggestions.

PROBLEMATIQUE :

   L’urographie intraveineuse « UIV» est une technique d’examen radiologique de l’appareil urinaire qui permet l’étude morphologique et fonctionnelle de la totalité de l’arbre urinaire.

   L’urographie intraveineuse permet de visualiser l’arbre urinaire (rein, uretères, vessie, urètre) à la recherche d’anomalies en injectant un produit de contraste iodé.

   Durant notre stage pratique au sein de la clinique ERRAZI et spécifiquement au service de Radiologie, nous avons constatées que les examens viscéraux se réalisent d’une manière tout à fait différente à ce que nous avons vu à l’enseignement théorique et d’une manière spécifique L’urographie intraveineuse chez un sujet adulte ; ce que nous a poussé à faire une recherche sur le sujet en posant notre question problème principale comme suit:

   Pourquoi les manipulateurs de service radiologie de la clinique ERRAZI réalisent l’exploration radiologique de l’appareil urinaire différemment à celle de l’enseignement théorique ?

HYPOTHESE :

   L’exploration radiologique de l’urographie intraveineuse « UIV » réalisée au sein de service radiologie de la clinique ERRAZI dépend du diagnostic médical du patient.

< FTE – Memoire PDF en ligne >

Lire PDF

CONCLUSION GENERALE:

   L’enquête menée au service radiologie de la clinique ERRAZI nous a démontré que l’exploration radiologique de l’urographie intraveineuse est réalisée en tenant compte du diagnostic médical du patient suite aux cas étudies d’où la confirmation de notre hypothèse de recherche.

   Par ricochet nous pouvons confirmés que lors de l’exploration radiologique de l’urographie intraveineuse certaines précautions et des mesures à prendre sont nécessaire et peuvent être nuancées en suggérons les recommandations suivantes :

  • Une prémédication pour le patient avant l’examen.
  • Tenir compte du poids du patient par rapport à la dose du produit de contraste injecté.
  • Réduire le nombre des clichés et le temps d’exposition reçu par le patient.
  • Eviter les coups de scopie prolongés en vue d’une prévention nécessaire pour le personnel, patient et l’environnement.

   Enfin durant notre enquête, nous étions confrontées à un ensemble de contraintes liées à notre surcharge et surtout des difficultés en rapport aux cas étudiés.

Memoires MIMSP – TEF Manipulateur En Radiologie (Mrx)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer