TFE - Memoire de Sage Femme

L’hospitalisation des cas de la rupture prématuré des membranes sur grossesse à terme

sage femme memoire fin d'etude

INTRODUCTION :

   La grossesse est un phénomène physiologique dans la vie qui nécessite une surveillance et prise en charge au début de fécondation jusqu’à l’accouchement ; Cette surveillance est renforcée s’il existe des risque la eu nécessite l’hospitalisation.

   Notre sujet traite des ruptures prématurées des membranes à terme, c’est-à-dire à partir de 37 semaines d’aménorrhées. La rupture prématurée des membranes est une pathologie de La grossesse fréquente en obstétrique, entre 3 et 18 % des grossesses ; elle survient dans La majorité des cas à terme. La rupture prématurée des membranes au troisième trimestre la cause principale de survenue des infections materno-foetales, qui augmente avec la durée d’ouverture de l’oeuf.

   Selon MERGER, la rupture prématurée des membranes (RPM) peut exposer le pronostic vital foetal et même maternel.

   En effet, la possibilité de l’infection intra- amniotique ainsi que l’accouchement prématuré dont elle peut être à l’origine conduisent souvent à la mort périnatale ; l’infection accroît la morbidité maternelle des suites des couches.

   La RPM constitue par conséquent une grande préoccupation pour l’obstétricien dans la prise en charge de la gestante et du foetus.

   En effet, lorsqu’elle survient précocement, elle pose le problème de prise en charge d’enfant généralement prématuré d’une part, et d’autre part elle augmente le risque infectieux pour le nouveau-né et pour la mère.

   Notre étude mise à mettre en évidence l’hospitalisation des cas RPM sur Gss à terme. Elle comporte deux parties ;

  • la première partie est consacrée à l’aspect théorique de notre recherche, elle contient deux chapitres ;
  1. la première chapitre comporte rappelle théorique du membrane et de liquide amniotique ;
  2. la deuxième chapitre est le plus lourd et trait en détail RPM puisqu’il représente notre thème de mémoire .
  • la deuxième partie pratique est réservée aux aspects méthodologique de notre étude ,et afin de prouver notre hypothèse nous avons recueilli les réponses et on à transformé en pourcentage, puis les analysé pour en le résultat générale ,finalement on à des suggestions qu’on proposé qui aidant changé au mieux .

PROBLEMATIQUE :

   La rupture des membranes (chorions et amnios) se fait dans les conditions physiologique d’une façon spontané au cours de travail et a dilatation complète, mais parfois cette rupture arriver en dehors du travail d’une manière accidentelle ce que l’on appelle (la rupture prématurée des membranes) qui reste jusqu’à l’heure actuelle un problème menaçant la santé maternelle, l’avenir obstétrical et le pronostic foetal.

   Durant notre stage pratique effectué au niveau de service de GHR au sein de l’établissement hospitalier spécialisé de la maternité de BISKRA nous avons constaté que le nombre des femmes hospitalisées pour RPM sur grossesse à terme est assez important ; elle présente 17% des cas hospitalisées au service de GHR.
Donc pour cela on pose la question problème suivante :

Quelles sont les causes principales qui augmentent les séjours d’hospitalisation des cas RPM sur GSS à terme ?

HYPOTHESE :

   Pour trouver une réponse a la question problème de notre travail de recherche, nous avons délimite une hypothèse qui pourrait répondre a la question problème :

La prise en charge telle qu’elle est pratiquée est la cause principale qui augmente le séjour d’hospitalisation des cas RPM sur GSS à terme.

< TFE – Memoire PDF en ligne >

Lire PDF

BIBLIOGRAPHIE

La bibliographie :

1. précis d’obstétrique (collection), dirigée par : Dr merger (Lévy et j.mélchoire) 6éme édition
2. la rousse médicale 2006.
3. cite : WWW.Google .Com
4. gynécologie obstétricale, dirigée par (JEAM FRONSOIS)
5. les cours de l’obstétrique pathologique.
6. les cours de l’obstétrique normale.
7. Précis d’obstétrique : ROBERT MERGER Edition 1974

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer