TFE – Mémoire de Laborantin

EXPLORATION DE LA COAGULATION PAR LE TEST DE TAUX DE PROTHROMBINE (TP)

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   L’automatisation de laboratoire a apporté un énorme développement technologique qui à permis le réalisation d’un nombre très important des examens biologiques avec une précision très élevée avec un temps record. L’acquisition de l’automate , elle n’est pas faite de la même manière sur tous les laboratoires , ce qui oblige quelques laboratoires d’utiliser toujours de technique manuelle . Quelque examens ont un intérêt important et leur résultats sont très importants pour: le dépistage , le diagnostic clinique et le suivi thérapeutique.
Le TP (taux de prothrombine) est très important pour le suivi de malade anti-vitamine K, suit aux résultats de ce test le médecin prescripteur va adapter la dose du traitement. Pour cette raison les résultats de ce test doivent systématiquement être comparables et reflètent l’état du patient, c’est-à-dire le même prélèvement peut être testé dans différents laboratoires, pour l’obtention toujours des résultats similaires.

   Dans ce travail, on va procéder à une étude comparative entre les résultats d’un paramètre de bilan d’hémostase TP obtenu par deux méthodes (manuelle et semi-automatique), appliqué sur 50 patients.
Afin de découvrir si les résultats des deux méthodes se différent ou non. On c’est basé dans notre recherche sur

   deux volets ; un conceptuel et l’autre pratique.
– Partie théorique qui comprend:
Des généralités sur le sang et l’hémostase, la coagulation de sang et l’exploration de la coagulation.
– Partie pratique qui comprend:
Méthode de recherche, méthode des techniques utilisées, comparaison des résultats résultats, analyse des résultats et la conclusion. Afin d’arriver à des résultats bénéfiques, nous espérons que le lecteur de notre ouvrage trouvera notre sujet comme recherche d’actualité, fertile et productif.

PROBLEMATIQUE :

   Le TP c’est un examen de l’hémostase qu’est systématiquement prescrit dans les bilans préopératoire et au cours du suivi des malades sous traitement anti- vitamine K, il se fait généralement avec la méthode manuelle ou semi-automatique.

   Au cours de notre mise en situation professionnelle, on a remarqué que certains laboratoires qui utilisent la méthode manuelle et ancienne du l’exploration du TP, malgré l’existence des moyens les plus développés (coagulomètre).

   Pour cela nous avons opté pour une étude comparative entre ces deux méthodes à fin de découvrir s’il y a une différence des résultats entre les deux méthodes.
C’est ce qui nous a poussés à se poser la question suivante:

   Existe-t-il un écart significatif entre la méthode manuelle et semi-automatique et y a-t-il une influence négative sur la décision médicale ?

HYPOTHESE :

   Il n’y a pas un écart évident entre la méthode manuelle et semi-automatique et il n y a pas d’influence négative sur la décision médicale.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer