TFE – Mémoire de Laborantin

DIAGNOSTIC CYTOBACTERIOLOGIQUE ET BIOCHIMIQUE DE LIQUIDE PLEURAL

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

La plèvre est constituée de deux feuillets :
– Le feuillet viscéral en contact avec le parenchyme pulmonaire.
– Le feuillet pariétal qui tapisse la cavité thoracique.
L’espace pleural est un espace quasi-virtuel dont le rôle est de répartir les pressions intrathoraciques lors de l’inspiration.
Le liquide pleural est produit normalement en faible quantité par la plèvre pariétale et résorbé par la plèvre viscérale. La production de liquide est modifiée par des variations des pressions hydrostatiques et osmotiques, et par des modifications de la perméabilité vasculaire.
L’épanchement pleural est une accumulation de liquide dans la cavité pleurale, et la plupart du temps consécutif à une maladie. Le diagnostic étiologique des épanchements liquidiens pleuraux se fonde sur l’examen
biochimique, cytologique et bactériologique de liquide retiré par ponction pleurale.
Notre mémoire est divisée en deux parties :
Partie théorique : qui se divise en trois chapitres :
L’un porte des généralités sur le liquide et l’épanchement pleural liquidien, l’un parle du diagnostic biologique de liquide pleural et l’autre consacré au traitement.
* Partie pratique : on a fait une étude statistique descriptive rétrospective. Cette étude a porté sur les résultats des examens cytobactériologique et biochimique de liquide pleural recensés à partir des registres de laboratoire central de l’EPH Dr. Saâdane durant l’année 2014 (du 01 janvier 2014 au 31 décembre 2014). Et une étude d’un cas de pleurésie bactérienne reçue durant l’année 2015, dont un germe causal est un pathogène opportuniste inhabituellement isolé (Nocardia sp).

PROBLEMATIQUE :

   Parmi les liquides biologiques existant dans l’organisme, on note le liquide pleural.

   Le liquide pleural : produit normalement par la plèvre pariétale et intégralement réabsorbé par la plèvre viscérale.

   C’est la présence en quantité anormale de liquide entre les deux feuillets pleuraux provoque l’épanchement pleural liquidien.

   Une ponction pleurale exploratrice est indispensable devant toute pleurésie, elle permetde préciser les caractères macroscopiques, chimiques, cytologiques et bactériologiques du liquide pleural et d’orienter le diagnostic étiologique de l’épanchement pleural liquidien.

   La question qui se pose est :
Pourquoi dans la majorité des cas : l’observation de la culture d’un liquide pleural est
négative, même si les examens cytologiques et biochimiques sont en faveur d’une infection
bactérienne ?

HYPOTHESE :

La culture est faussement négative parce que :

  • Les malades sont sous traitement ou prise d’ATB avant la réalisation du prélèvement.
  • Les germes responsable sont des bactéries exigeantes (tels que les anaérobies, tuberculose, …etc.).

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer