Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : L’importance de la sensibilisation des femmes sur le dépistage précoce du cancer du col utérin

Introduction de TFE infirmier :

  Le cancer du col de l’utérus, ou cancer du col, est un problème de santé publique mondial. C’est le cancer le plus fréquent chez les femmes des pays en développement et il figure au deuxième rang parmi les cancers féminins dans le monde. Il entraîne une morbidité et une mortalité importantes, avec plus de 500 000 nouveaux cas et plus de 300 000 décès par an dans le monde. Trois quarts de ces décès se produisent dans les pays pauvres.

  Il est important de noter que le dépistage précoce des lésions précancéreuses par examen cytologique est l’axe principal de la lutte mondiale contre la maladie. D’autres tests ont également été prônés mais ils n’ont pas encore été évalués (colposcopie, cervicographie, typage des HP…). Le test de dépistage utilisé et évalué est le seul frottis cervical qui consiste à prélever des cellules au niveau du col de l’utérus.

  Dans les pays où les programmes de dépistage ont moins bien réussi, il a été jugé essentiel d’améliorer la formation des personnels de santé , d’instaurer des projets éducatifs à l’intention des femmes et de mettre en place des systèmes efficaces “d’appel et de rappel” pour inciter les femmes à se présenter pour des frottis.

  En tant que futures infirmière nous avons décidé d’élaborer un travail qui traite le sujet de la sensibilisation des femmes sur le dépistage précoce du cancer du col utérin

  Notre travail se divise en deux grandes parties, la première partie est théorique et se compose de trois chapitre : Rappel anatomique et physiologique de l’appareil génital féminin, généralité sur le cancer et le rôle de l’ISP dans l’éducation sur le cancer de col utérin.

  L’autre partie est pratique ou nous avons présenté les aspects méthodologique avec une présentation et d’analyse des résultats .Comme toute recherche notre travail se termine par une conclusion qui confirme ou infirme nos hypothèses.

Problématique de la recherche :

  Bien que des efforts pour réduire l’impact sur la santé du cancer du col aient été entrepris dans le monde entier, la plupart des tentatives ont échoué dans les pays en développement à cause de plusieurs facteurs tels que le manque d’information sur ce problème, l’accès limité aux interventions médicales nécessaires.

  L’incidence remarquablement plus élevée du cancer du col dans les pays en développement peut être expliquée en grande partie par le manque de programmes efficaces de dépistage destinés à détecter et à traiter les conditions précancéreuses.

  Cependant, d’après notre constat à travers les stages effectués durant notre formation dans les services hospitaliers et notamment l’oncologie et la sénologie, nous avons remarqué que les femmes atteintes de cancer du col utérin n’été pas suffisamment informée sur la prévention de cette maladie par le frottis cervico-vaginal, ce qui nous a poussé à poser la question suivante :

Question problème :
« Pourquoi les femmes ne sont pas suffisamment éduquées sur l’importance du frottis cervico-vaginal dans le dépistage précoce du cancer du col utérin? »

Hypothèses :

  Pour répondre a cette question de recherche, nous avons retenu les hypothèses suivantes :

Hypothèse générale :
« Les femmes ne sont pas suffisamment éduquées sur l’importance du frottis cervico-vaginale dans le dépistage précoce du cancer du col utérin suite à des causes multidimensionnelles »
Hypothèses opérationnelles :
– L’absence de la culture de prévention chez les femmes.
– La méconnaissance chez les femmes de l’importance du frottis cervico-vaginale dans la prévention du cancer du col utérin.
– Le niveau socioculturel des femmes.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer