Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : L’EQUIPE SOIGNANTE FACE A LADESHYDRATATION AIGUE CHEZ LE NOURRISSON AU NIVEAU DE SERVICE DE PEDIATRIE

Introduction de TFE infirmier :

  Aujourd’hui, des enfants meurent encore de déshydratation aiguë. Nous ne pouvons donc banaliser cette question classique de la pédiatrie, d’autant plus qu’il s’agit d’une pathologie fréquente.

  Il est possible actuellement de proposer des protocoles simples basés sur une physiopathologie claire qui permettent de faire face à la majorité des situations.

  Le risque de la déshydratation aigue est surtout l’apanage du nourrisson, en raison de la Constitution physiologique en hydro-électrolytique (environ 80% chez le nourrisson) en plus la fréquence des maladies digestives : Au cours d’une diarrhée, l’évaluation de l’état d’hydratation de l’enfant est primordiale notamment l’appréciation du pourcentage de la perte de poids (moins de 5% : déshydratation bénigne ; 6 à 9% : déshydratation moyenne ; 10% et plus : déshydratation sévère).

  En cas de signes de gravité (état de choc, troubles de la conscience, perte de poids importante), l’hospitalisation peut s’avérer urgente.

  Le jeune âge (moins de 3 mois), la dénutrition, la fièvre, les vomissements incoercibles, un contexte familial difficile peuvent aggraver le risque de déshydratation.

Notre travail s’articule autour de deux grandes parties :

  • La première est théorique et qui englobe trois chapitres :
    Chapitre I: Rappel physiologique.
    Chapitre II: Présentation de la déshydratation.
    Chapitre III: Rôle de l’ISP devant un nourrisson déshydraté.
  • La deuxième est pratique :
    l’aspect méthodologique.
    la présentation et l’analyse des résultats.

  Comme toute recherche notre travail se termine par une conclusion qui confirme ou infirme l’hypothèse de la recherche.

Problématique de la recherche :

  La déshydratation aigue chez le nourrisson représente un motif très fréquent d’hospitalisation en service pédiatrie de constitué une cause considérable de mortalité infantile.

  D’ ailleurs pendant notre stage de formation pratique en service de pédiatrie en a remarquer le nombre important de nourrisson atteint de cette pathologie aigue caractérisé par une perte de poids considérable du généralement a une perte liquidienne de différent étiologie : diarrhée ; vomissement ; coup de chaleur…

  Une réflexion mettre avis d’abordé ce sujet important de la déshydratation chez le nourrisson par une recherche méthodologique pour apporter des vérités sur le sujet avec une approche qualificatif ; évaluatif ; de qualité d’éducation des parents vis avais cette maladie en partent de notre question de d’épart suivant :

Question problème :
Quel rôle peut jouer l’équipe soignante au pré des parents pour prévenir la déshydratation chez le nourrisson ?

Hypothèse :

  Pour répondre à cette question de recherche, nous avons retenue l’hypothèse suivante:
Pour prévenir la déshydratation chez le nourrisson ; l’équipe soignante jouent un rôle très important dans l’éducation des parents surtout les mamans vis-à-vis cette pathologie.

Objectifs :

  • Motivé les professionnels de santé a l’éducation sanitaire des parents des enfants malade.
  • Apporter une réponse à la question problème.
  • Approfondir nos connaissances sur la déshydratation chez le nourrisson.
  • Ouverture de nouvelle piste pour la recherche scientifique.
  • Essayer l’expliquer le rôle de l’équipe soignante avec les parents du patient.
ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer