Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : le calcul des doses; état de lieux sur la pratique infirmière

5/5 - (2 votes)

Introduction de TFE infirmier :

  Les médicaments, à la différence des autres produits de consommation, jouent un rôle capital dans la réalisation d’un objectif fondamental à savoir l’amélioration de la santé et ne devraient donc pas être traités comme des données ordinaires. Leur mise au point, leur fabrication, leur importation, leur manipulation ultérieure le long de la chaine de distribution et enfin, leur utilisation exigent des connaissances et des compétences spécialisées.

  Le domaine de la santé exige une grande rigueur dans l’application et la qualité des soins. La justesse des calculs de dose lors des traitements médicamenteux engage donc pleinement la responsabilité des infirmiers.

  Or, si pour le patient l’enjeu est vital, le risque zéro dans la pratique n’existe pas. Les opérations mathématiques engagées dans les procédures sont parfois fort complexes et nécessitent de recourir à des comportements selon des règles et des manières difficilement explicitables et le plus souvent inconscientes. Or le calcul de dose est un des apprentissages les plus essentiels dans la formation des futurs infirmiers. Il engage des compétences qui vont s’avérer déterminantes dans la pratique professionnelle quotidienne.

  Dans l’urgence des situations, certains infirmiers peuvent éprouver des difficultés à effectuer ces opérations mathématiques complexes. Pour réinvestir son savoir formel (appris en formation initiale) dans une situation professionnelle pratique précise, le praticien doit effectuer un certain nombre d’opérations intellectuelles qui font coïncider les catégories préétablies du savoir avec l’ensemble des caractéristiques de la situation rencontrée. Il peut arriver que ces opérations échappent aux catégories de la rationalité technique. Le praticien utilise alors ses schèmes, organisateurs intelligibles de sa pensée, dans l’organisation de ses actions. Mais ces situations d’urgence peuvent mener à des incertitudes et donc à des erreurs.

  Vue l’importance du sujet et en tant que future professionnelle de la santé, j’ai décidé d’entreprendre un travail de recherche sur « Le calcul des doses » dans le cadre de la réalisation de mon mémoire de fin d’étude qui s’articule autour de deux grandes parties :

  La partie théorique avec trois chapitres ; profil professionnel de l’infirmier, rappel pharmaceutique et des généralités sur le calcul des doses.

  La deuxième traite les aspects méthodologiques de la recherche et la présentation des résultats de mon étude avec une analyse générale.

  Au terme de ma recherche, une conclusion générale où mon hypothèse sera confirmée ou infirmée.

Problématique de la recherche :

  Le médicament est une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique ; comme nous savons les médicaments ont une toxicité élevée et toute erreur peut nuire à la qualité du soin qui doit être précis et nécessite des règles adaptées à l’âge et le poids du patient qui ignore avec son état vulnérable dans cette situation ce qui est nocif pour lui.

  Le calcul de doses est une étape essentielle dans la mise en oeuvre d’une thérapeutique médicamenteuse.

  Cette activité, répétée quotidiennement par les infirmiers, constitue une démarche cognitive totalement incorporée par ces professionnelles de la santé.

  Cependant, des erreurs des calculs de doses médicamenteuses peuvent survenir avec des conséquences parfois dramatiques pour le patient. Cela m’amène à s’interroger sur les facteurs qui impactent le calcul de doses, qu’ils soient liés au contexte de travail (technique, professionnel et organisationnel), au sujet lui-même ou encore à la formation initiale qui permet de mettre en place cette compétence chez les soignants.

  Pour les infirmiers, la préparation et l’administration des médicaments restent donc un problème important. Le problème débute déjà lors de la préparation car les formes ne sont pas adaptées. Les infirmiers doivent effectuer beaucoup des calculs afin d’administrer la dose exacte prescrite à chaque patient

  Je sais que, peut-être, je ne pourrai pas apporter des « solutions » pour ce problème car les erreurs médicamenteuses sont un problème récurent au fil des années. Cependant, je peux essayer d’apporter une réponse à la question suivante :

Question problème :
« Est-ce que le calcul des doses tel que réalisé par les infirmiers au niveau des services hospitaliers est conforme aux recommandations ? ».

Hypothèse :

  Le calcul de doses tel que réalisé par le personnel infirmier au niveau des services hospitaliers n’est pas conforme aux recommandations.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer