Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : IMPACT DU STERSS SUR LA QUALITE DE SOINS

Introduction de TFE infirmier :

  Le service d’urgence est l’interface de chaque établissement de sante d’accueil autant qu’il est le premier à recevoir le patient 24h/24 son principe est de faire apporter les premiers soins qui sont toujours fondés par la vigilance immédiat et la rapidité de l’équipe soignant. Donc l’accès au soin d’urgence est essentiel à notre société d’aujourd’hui.

  Le stress est une réponse de l’organisme aux facteurs d’agressions physiologiques et psychologiques ainsi qu’aux émotions qui nécessitent une adaptation. Le stress est l’aspect le plus observé sur le personnel des urgences, plusieurs facteurs sont impliqués qui peuvent à l’origine de cette sensation. L’organisation de travail du service des urgences est la tâche la plus difficile, aussi la plus indispensable, pour résoudre les problèmes du personnel ainsi elle lutte contre l’accumulation des problèmes.

  L’organisation du service des urgences commence par la répartition des infirmiers de la base jusqu’au sommet et pour une résolution des problèmes qui peut cerner l’ensemble des occupations, nous devant assurer une communication interpersonnelle saine et rentable et c’est ce qui absent dans ce service, le manque de communication est le responsable du blocage de l’information qui reste toujours stagnée à la source de problème, l’infirmier se trouve toujours dans une situation d’incertitude et cherche à trouver des réponses à cette questions d’où l’aggravation de l’état du stress, la surcharge de travail , la fatigue touts ces élément peuvent compliquer le champ de travail des infirmiers. Et pour centrer la lumière sur ce thème nous avons opté pour le plan suivant :

  • Partie théorique:
    Le 1er chapitre : service d’urgence.
    Le 2éme chapitre stress.
    Le 3éme chapitre: qualité de soins.
    Le 4éme chapitre: organisation de travail.
  • Partie pratique:
    L’aspect méthodologique suivi dans notre étude et la présentation de notre enquête obtenu à la suite de questionnaire puis l’analyse globale et on terminer par une conclusion et de proposer des suggestions en vue d’essayer changé la situation.

Problématique de la recherche :

  L’Urgence est un phénomène qui touche la santé et qui survient de façon brutale et inattendue qui surprend et inquiète à tord ou à raison l’intéressé et/ou son entourage.

  Le service des urgences médicochirurgicales représente la vitrine de tout hôpital dans le monde, il reçoit chaque jour différent types de malades avec différentes pathologies et avec des nombres parfois très grands, ce qui nécessite la mobilisation de toutes les ressources (matérielles et humaines) et surtout organisationnelles.

  L’infirmier des urgences intervient à différents niveaux dans la prise en charge de la personne soignée : tout d’abord il joue un rôle majeur dans l’accueil du patient et des accompagnants. Après avoir pris connaissance de l’identité de la personne, identifié le(s) motif(s) de venue et les priorités de soins, la guide vers un box de consultation ou alors la fait patienter en salle d’attente, toujours en fonction du degré d’urgence.

  Dans un second temps, il effectue un recueil de données qui permet de déterminer les antécédents de la personne, la nature de ses troubles, l’histoire de sa maladie, son ressenti face à la situation mais également son statut social. L’infirmier va alors pouvoir transmettre les informations nécessaires au médecin afin que la prise en charge de la personne soit globale et efficace. Ensuite il réalise les soins sur rôle propre ou sur prescription médicale. C’est à ce moment là qu’interviennent non seulement les compétences techniques mais aussi toute la dimension relationnelle. Ainsi, le soignant n’impose pas ses actes à la personne soignée, mais le fait participé de manière indirecte, en lui expliquant le but du soin et son déroulement afin de la rassurer et qu’elle ne perde pas toute la dimension humaine qui la caractérise.

  La surveillance du patient est un élément indispensable pendant la durée totale de sa présence aux urgences.
Enfin, l’infirmier joue un rôle dans le devenir du patient. Qu’il soit transféré dans un autre service ou qu’il retourne à son domicile, le soignant doit l’accompagner, l’informer, lui expliquer les suites de l’hospitalisation ou les précautions à prendre en cas de retour à domicile.

  Au cours de notre stage pratique au niveau de ce service de l’hôpital Bachir ben Nacer nous avons constaté que le personnel infirmier relate les mêmes problèmes qui se répètent chaque jour, comme la répartition des tâches, le manque d’effectifs soignants malgré le renforcement des équipes soignantes avec de nouveaux éléments, mais ce service reste toujours dans son anarchie.

  D’après nos constats dans ce service exercent trois équipes soignantes pour les gardes de nuits et une équipe de jours qui travaille de huit heure à seize heure, pour chaque équipe il y a un chef qui est un infirmier de la santé publique et qui a une expérience professionnelle plus de cinq année qui organise le travail et qui fait la répartition des éléments en fonction des besoins, on trouve aussi un surveillant médical pour chaque côté médical ou chirurgical, il existe aussi un coordinateur et en fin un médecin chef du service des urgences, mais ce que nous avons constaté après la discussion avec les éléments des équipes qu’ il y a un manque de communication entre la base et le sommet et que l’information reste stagnée dans les équipes et les problèmes restent toujours les mêmes ce qui influe et ce qui constitue un obstacle entre la transmission de l’information (problèmes existants ) et les décideurs de ce service et sur la résolution des problèmes d’organisation et à partir ça nous avons remarque que les infirmiers du service des urgences toujours ; travaillent dans un espace stressant et que les responsables de ce service ignorent les problèmes et les revendications du personnel qui vit toujours les mêmes circonstances. Pour cette raison nous posons la question problème suivante :

– Quel est le facteur principal qui engendre le stress chez les infirmiers au sein du service des urgences?

Hypothèse :

  La défaillance organisationnelle traduit par le blocage de l’information au niveau de la base constitue le facteur principal générateur de stress.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer