Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : L’éducation thérapeutique d’un enfant asthmatique

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La médecine est marquée par l’accroissement constant des données publiées et le développement rapide de nouvelles techniques qui modifient constamment les stratégies de prise en charge préventives, diagnostique et thérapeutique des malades.

  L’asthme est la maladie de l’enfance et de l’adolescence ; elle constitue une importante cause d’absentéisme scolaire, et constitue un problème de santé publique dans le monde.

  La prévalence de cette maladie est variable d’un pays à L’autre et l’on observe de grandes disparités d’une région à une autre. Au cours des 20 à 30 dernières années, la fréquence des maladies allergiques a augmenté de manière considérable.

  Actuellement, en Algérie, la prévalence de l’asthme chez l’enfant est estimée à 8,7%(selon le ministre de la santé Algérienne). L’étude internationale multicentrique l’International Study of Asthma and Allergies in Childhood (ISAAC), initiée au cours des années 1990 a contribué à l’évaluation de la prévalence de l’asthme chez l’enfant de détermination des facteurs mis en cause dans l’augmentation des prévalences dans différentes régions du monde.et a permis de distinguer 3 groupes de pays selon le taux de prévalence : faible (< 5%), moyen (5-10%) et fort (>10%). L’Algérie se situe dans le groupe de moyenne prévalence. Et L’Algérie a participé dans cette étude.

  Lorsque la prise en charge n’est pas rationnelle ; les conséquences sont nombreuses :
-les consultations et les recours hospitaliers se multiplient.
– l’insuffisance des traitements contribue à l’ aggravation de la maladie et entraîne par fois le décès.

  Ces dernières années ont complètement révolutionné la prise en charge.

  On dispose actuellement des nouvelles méthodes pour diagnostiquer et traiter l’asthme.

  L’éducation est une étape essentielle à la prise en charge, elle vise à instaurer une concordance entre l’enfant, son entourage et les professionnelles de la Santé pour limiter la survenue des crises d’asthme et d’avoir des activités scolaires, sociales et physiques normales.

Problématique :

  L’asthme est la plus fréquente des maladies chroniques pédiatrique. Affection très développée dans le monde et en Algérie.

  Bien que les progrès dans la connaissance de l’asthme soient réels, il persiste une forte mortalité et morbidité de cette maladie chez l’enfant. En Algérie, l’asthme par sa fréquence et par l’ampleur de la demande de soins pose un problème de la santé publique, il représente d’importantes causes d’hospitalisation dans le cadre de l’urgence.

  C’est aussi la maladie infantile qui souffre le plus d’un retard de la prise en charge thérapeutique, avec un risque de retentissement sur le développement staturo-pondérale de l’enfant, de ses activités scolaires et sportives ainsi que sa vie familiale.

  La particularité de cette maladie vient des crises qui peuvent survenir et perturber la vie quotidienne de l’enfant atteint. Elle nécessite une procédure quant à la prise en charge des affections par les personnes soignantes formées dans le domaine curatif et éducatif.

  L’absence de cette procédure laisse place à un mauvais suivi des enfants et de leur entourage quant à la surveillance d’une crise d’asthme et l’utilisation correcte de ses traitements. Pour cela nous avons posé la question suivante :

  Pourquoi l’éducation thérapeutique des enfants asthmatiques n’est pas pratiquée régulièrement par le personnel paramédical du service de pédiatrie CHU Batna ?

Hypothèse :

  • La surcharge de travail.
  • La place de l’éducation thérapeutique..

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer