Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : MANIPULATION DES PRODUITS DE LA CHIMIOTHERAPIE

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Les médicaments sont des substances actives agissant de manière curative ou préventive sur les maladies. Des effets indésirables leur sont couramment associés.

  Le personnel travaillant en milieu de soins est exposé à des concentrations subthérapeutiques de ces médicaments de façon régulière dans le cadre de son activité.

  La contamination par exposition professionnelle ne doit pas être négligée. Elle est sans aucune commune mesure avec celle provoquée par l’administration thérapeutique des médicaments, mais il est clairement admis qu’une absorption de ces produits dans l’organisme des manipulateurs peut s’effectuer par voie respiratoire et/ou digestive (production d’aérosols liquides ou solides au cours des préparations) ou par voie cutanée (contact cutanéo-muqueux direct lors de la préparation ou de l’administration des produits, lors de l’élimination d’excrétas de patients traités, lors de casse ou d’accident).

  Les effets toxiques de ces produits peuvent se manifester rapidement sous forme de réaction d’irritation ou d’allergie (toxicité immédiate ou aigue) ou peuvent apparaître des années après sous forme de mutation génétique, de cancers ou de toxicité pour la reproduction (toxicité chronique ou retardée).

  Alors que les effets bénéfiques des médicaments surpassent généralement leurs effets indésirables chez les patients malades, l’exposition du personnel hospitalier à ces mêmes risques n’est pas acceptable, particulièrement le personnel paramédical chargé de l’administration du traitement sous toutes ses formes sans aucun bénéfice thérapeutique,.

  Les risques liés à la manipulation de produits utilisés en chimiothérapie sont clairement identifiés. Donc il est indispensable de prendre des mesures de protection lors de la manipulation. La préparation des produits de chimiothérapie est effectuée sous une hotte complétée par le port de protection individuelle (gants stériles, une sur- blouse à manche longue, un masque protecteur et lunettes de protection).

  Les mesures proposées apportent une protection suffisante, tout en restant applicables dans la pratique.

Problématique :

  Les produits chimiques utilisés dans le milieu hospitalier sont nombreux et se présentent sous forme gazeux, solide ou liquide.

  Ils sont responsables de 2 types de lésions professionnelles : Accident de travail : brulure chimiques, explosion, incendie….

  Maladies professionnelles : par voie orale, respiratoire ou par contact cutané ou muqueux.

  Le personnel soignant peut être exposé en manipulant directement des produits chimiques (préparation des cytostatiques …….).

  Les effets sont des réactions locales : irritations, possibilité de nécrose cutanée localisée après piqûre, ulcérations de la muqueuse nasale, de la cornée, irritation de système respiratoire.des effets mutagènes et carcinogènes potentiels (le risque à long terme ne peut être écarté).

  Les conséquences sur la santé sont variables ils dépendent de la nature de la nature de produits de ses propriétés toxicologiques de mode d’exposition (à court terme, à long terme), d’utilisation et l’absence des moyens de prévention et de protection.

  Devant ces véritables risques qui nous ont incités à poser la question suivante :

Pourquoi le personnel paramédical ne respecte pas les règles de protection lors de manipulation des produits de la chimiothérapie ?

Hypothèse :

  • La méconnaissance des risques
  • Moyens de protection.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer