Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmier : LE VACCIN BCG TEMOIN DE LA QUALITE DE LA PRATIQUE INFIRMIERE

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La tuberculose est une maladie infectieuse résultant de la contamination d’un individu par le bacille tuberculeux Mycobacterium tuberculosis (bacille de Koch ou BK).

  La lutte contre la tuberculose est fondée sur le dépistage et le diagnostic précoce des cas, en particulier contagieux, la prise en charge des malades avec notamment un traitement adapté et m²²né jusqu’à son terme, les enquêtes autour des cas à la recherche de cas secondaires (infectés ou malades) et du cas source, et la vaccination par le BCG. Celle-ci a pour but principal de protéger les jeunes enfants des formes graves de tuberculose précoce, méningites et miliaires tuberculeuses en particulier.

  On estime actuellement que le programme élargi de vaccination (PEV) mis en place par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1974 permet d’éviter chaque année environ Trois millions de décès d’enfants de moins de cinq ans.

  Le calendrier de vaccination minimum recommandé par l’OMS inclut le BCG à la naissance, trois doses de DTC et de Polio à 6 semaines, 10 semaines et 14 semaines et le vaccin anti rougeoleux (VAR) à 9 mois.

  Nous nous sommes posé pour problème de conformité du vaccin BCG témoin de la qualité de la pratique infirmière aux recommandation technique de réalisation du soin.

  Notre étude s’étale sur deux grandes partie:

  • théorique; dont nous nous référons aux théorique, rappel anatomique et physiopathologique sur la tuberculose, principe du vaccin BCG, la Bases immunologiques de la vaccination et situation épidémiologique.
  • pratique; l’exposition et la démonstration statistique des données, recueillies par le biais de la grille d’observation, dont nous expliquons le peu d’intérêt réservé par le personnel paramédical à la l’absence de la cicatrice du vaccin BCG en service SMI. l’interprétation, l’analyse des principaux résultats, une conclusion et des suggestions.

Problématique de la recherche :

  La tuberculose est une maladie très grave et très répondue dans la population, elle a causée dans le passée beaucoup de décès . La découverte de vaccin BCG était une bonne invention qui a permit de minimisé et éliminer dans quelque Pays l’appariation de cette maladie .

  En Algérie le BCG et obligatoire pour chaque nouveau-né qui a permit de réduire la maladie au niveau de tout le territoire nationale; ce vaccin est pratiqué au niveau de tout les services SMI par des professionnel de la santé. La cicatrice de ce vaccin est un signe de réussite de cette vaccination.

  Le problème dont je veux évoquer est l’absence de cicatrice chez plusieurs enfants qui en subit réellement la vaccination, devant cette situation en se trouve avec un grand point d’interrogation sur l’efficacité et l’inefficacité de ce vaccin de BCG. cette situation m’a poussée à poser la question problème suivante :

  Pourquoi y a -t-il une absence de cicatrice de vaccin BCG chez des bénéficiés de vaccination?

Hypothèse :

  L’absence de cicatrice de vaccin de BCG au niveau de l’avant bras est lié à la mauvaise pratique de l’injection par le professionnel de la santé .

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer