Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : La prise en charge psychologique dans le processus des soins anticancéreux des patientes ayant un cancer du sein

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La lutte contre le cancer, et plus particulièrement contre le cancer du sein, représente depuis plusieurs années une préoccupation majeure des politiques de santé.

  En Algérie, la Politique de la santé et du bien-être retenait la réduction de la mortalité due au cancer du sein comme l’une des objectifs prioritaires du système de santé. Pour cela le ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière a tracé des programmes bien définis de lutte et a organisé des journées de sensibilisation à propos de cancer du sein, et a mis des moyens et des finances pour tout le territoire ou les wilayas. Sachant que cette maladie a brisé le coeur de nos patientes et a bouleversé leurs vies par des tortures psychologiques, surtout après la confirmation de cette maladie et la période pré, per ou postopératoire.

  La wilaya de Biskra, afin de faire suivre cette politique de lutte contre le cancer du sein, à reçue l’unité de dépistage précoce du cancer du sein (mammobile) elle a été choisie comme une wilaya pilote du territoire national par le ministère de la santé et elle a bénéficiée d’un service d’oncologie qui réceptionne les femmes ayants subies une intervention sur le cancer du sein d’où notre étude a été déroulée.

Problématique :

  Comme procédure dans le service d’oncologie de l’E.P.H Dr SAADANE Biskra, chaque patiente à une séance de chimiothérapie chaque 21 jour avant chaque séance thérapeutique les infirmiers font la préparation psychologique de ses patientes pendant 20 minutes.

  Nous avons remarqués qu’il y a des patientes sous chimiothérapie qui suivent irrégulièrement leurs schémas du traitement sous forme des cures chimiques ; les unes d’une manière discontinue et les autres abandonnent le traitement complètement, devant cette situation des questions se posent :

  • Quelles sont les causes principales de la discontinuité ou de l’arrêt total de chimiothérapie ?
  • Comment peut-on diminuer la discontinuité ou l’arrêt total de chimiothérapie ?

Hypothese :

  L’arrêt total ou la discontinuité de soins est en relation directe avec l’approche psychologique entre les infirmiers et les malades (relation soignant soigné).

  • Les conflits conjugaux et sociaux, le niveau socioculturel, la situation familiale, la distance, l’âge semble être un obstacle contre la bonne marche ou le suivi correct des programmes des séances.

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer