Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : COMMUNICATION ET REFUS DU SOIN

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Le travail infirmier consiste à effectuer des soins sur prescription médicale ou selon le rôle propre. Il ne s’agit pas simplement de l’application technique d’un traitement. La Communication entre le soignant et le soigné est une condition essentielle au bon Déroulement des soins. Le rôle du soignant est le reflet d’un ensemble d’activité, il Représente une ligne de conduite, un ensemble d’attitudes et de comportements requis Pour soigner.

  Ce travail de fin d’études est axé sur la le refus de soin. Nous centrons ce travail sur la relation, élément essentiel de notre formation infirmière.

  Comment un soignant doit-il réagir quand un patient refuse un soin qui a été médicalement prescrit à celui-ci. Ce problème auquel j’ai été confronté au cours de ma pratique m’a montré que la dimension de la communication était indispensable dans la réalisation d’un soin.

  Finalement nous attirons l’attention que l’élaboration de notre mémoire professionnel de fin d’étude nous a permis de la divisé en deux parties, une partie théorique composé de trois chapitre et une partie pratique.

  1. Partie théorique :
    Chapitre 1 : la communication
    Chapitre 2 : la relation soignant soigné
    Chapitre 3 : la sonde naso gastrique
  2. Partie pratique : composé de :
    – les aspects méthodologiques
    – présentation et discussion des résultats.

Problématique :

  Les soins infirmiers c’est l’ensemble des actes par lesquels on soigne, c’est un traitement de nature technique ou relationnel afin de maintenir la santé. Le soin permet de compenser une perte d’autonomie. Il peut être de nature divers : palliatifs, hygiène, technique, relationnel…

  Le refus de soin C’est quand le patient refuse, s’abstient à recevoir un soin ou se prendre un traitement médicamenteuse donc c’est une décision prise par le patient

  L’acte de soins nécessite en plus de la maitrise de la technique qui est en relations directe avec la compétence du personnel de santé , une autre maitrise relationnelle fondée sur le savoir de transmettre l’information ce qu’on appel communication, c’est un point d’appui de toute interaction interhumaine, donc le refus d’un soin infirmier très important par un malade qui est en besoin directe à ce geste va nous pousser de poser plusieurs question, car durant notre stage au niveau du service des urgences médicales nous avons observé la répétition de ce refus par certains malades, malgré que les soins sont très importants et primordiales, et ce refus est observé lors de la mise en place d’une sonde gastrique au cours d’un lavage gastrique après une intoxication médicamenteuse

  • Est-ce-que ce refus est du à une explication insuffisante de l’importance de cette technique ?
  • Ou est-ce-que ce malade a des doutes aux compétences de l’infirmier ?
  • Ou est-ce-que ce refus est du à une expérience douloureuse du malade avec un infirmier non qualifié ?

  Mais dans la majorité des cas le refus des soins est le résultat d’une ambigüité qui entoure la technique qui
nécessite la maitrise de transmettre l’information et convaincre le malade de l’importance de ce geste.

  Les différentes études sur le problème de refus des soins donne différentes causes dont la plus adoptée est la préparation psychologique du malade, mais après nos observations et les entretiens réalisés avec plusieurs malades, nous voyons que ce problème est en relation avec l’art de transmettre l’information, donc nous résumons notre question problème dans la question suivante : pourquoi certains malades refusent certains soins infirmiers comme la mise en place d’une sonde nasogastrique malgré son importance dans la conduite à tenir ?

Hypothese :

  Une communication adaptée lors de la présentation d’un soin permet d’éviter un refus de ce même soin.

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer