TFE – Mémoire de Laborantin

La prévention de leishmaniose cutanée

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   La leishmaniose est une maladie parasitaire d’expression clinique variée, due à un protozoaire flagellé du genre Leishmania. Cette affection est transmise par un insecte vecteur hématophage : le phlébotome femelle
On décrit trois formes principales de leishmaniose:
-La forme multi viscérale ou kala-azar: Forme la plus grave de la maladie avec une mortalité de presque 100% en l’absence de traitement. 90% de Cette forme sont recensés dans cinq pays : Bangladesh, Brésil, Inde, Népal et Soudan
-La forme cutanée muqueuse (leishmaniose cutané muqueuse) : provoque des lésions pouvant conduire à une destruction étendue et défigurant des muqueuses du nez, de la bouche et de la gorge. 90% des cas de leishmaniose cutanée muqueuse se produisent en Bolivie, au Brésil et au Pérou.
-La forme cutanée (leishmaniose cutanée) ou Bouton d’Orient: se traduit par des ulcérations cutanées uniques où multiples sur les parties découvertes du corps, comme le visage, les bras ou les jambes, ce qui entraîne un grave handicap et laisse au malade des cicatrices indélébile des cas de leishmaniose cutanée se produisent en Afghanistan, Arabie saoudite, au Brésil, en Iran, au Pérou et en Syrie et en Algérie.
Les leishmanioses sont endémiques dans 88 pays et quatre continents : Afrique, Amérique centrale et du Sud; Asie et Europe.
L’Algérie qui compte parmi les pays les plus touchés, est concernée par cette zoonose qui sévit à l’état endémique sous trois formes cliniques : la leishmaniose viscérale (LV), la leishmaniose cutanée sporadique du nord (LCN) et la leishmaniose cutanée zoonotique (LCZ).
La leishmaniose cutanée en Algérie est considéré comme un problème de santé publique et l’état essayée de résoudre ce problème et fait le possible pour la lutte contre cette maladie et délimite leur propagation.

   La wilaya de Biskra est une zone endémique et malgré les efforts disponible mais d’après les statistiques de laboratoire d’hygiène de Biskra cette pathologie est persistée avec un taux élevée (1532 nouveau cas en 2014).
Vu l’importance de cette maladie et pour connaitre ses causes principales, nous avons choisi un thème ayant une relation directe avec cette pathologie intitulé « la prévention de leishmaniose cutanée dans la wilaya de Biskra »
Notre mémoire est divisé en deux (2) parties:
-Partie théorique : contient trois (3) chapitres :
-Chapitre I : généralités sur leishmaniose.
-chapitre II : les formes cliniques de leishmaniose.
– chapitre III : la prévention de leishmaniose cutanée.
-Partie pratique: composé de:
– Questionnaire pour les personnes de prévention.
-présentation et discussion des résultats.
Dans ce travail, on va estimer la fréquence de la Leishmaniose cutanée dans la wilaya de Biskra, la recherche des causes principales de la persistance de leishmaniose cutanée et essayer de l’obtention des solutions pour réduire l’incidence totale de la leishmaniose cutanée.

PROBLEMATIQUE :

   Les leishmanioses se révèlent aujourd’hui beaucoup plus répandus on ne le croyait, l’Algérie compte parmi les pays les plus touchés dans le monde. Dans notre pays existe deux formes cliniques : leishmaniose viscérale et leishmaniose cutané.

   leishmaniose cutanée « clou de Biskra » est considérée comme une endémie et un problème majeur de santé publique au niveau de cette région, et malgré les efforts disponibles de l’état pour la lutte contre cette maladie mais elle est persistée, d’après les statistiques annuels de laboratoire d’hygiène de wilaya de Biskra durant les trois dernières années la leishmaniose cutanée est vraiment reste en persistance avec un taux élevée.

   Pour ces raisons nous posons la question problème suivante:
« Quelles sont les causes principales qui favorisent la persistance de la leishmaniose cutanée au niveau de la wilaya de Biskra ? »

HYPOTHESE :

-Les causes de l’augmentation des cas atteinte par la leishmaniose cutanée dans la wilaya de Biskra sont nombreuses et divers, pour cette raison Nous proposons l’hypothèse de notre travail de recherche est :

   Le manque des effectifs de prévention et leur négligence de l’importance de cette maladie influencée négativement sur la réduction de l’incidence de cette pathologie

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer