Memoire infirmiers / TFE infirmiers

PLANIFICATION DU PRELEVEMENT SANGUIN

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   La complexité du prélèvement sanguin doit être répandue à différentes étapes bien définies pour une planification adéquate de ce soin.

   Cette planification doit être recherchée, à travers l’application de ses étapes (programmation, exécution, récupération des résultats) et le non respect dans la réalisation de ses différentes étapes pourra influencer sur le diagnostic quelque soit le responsable.

   Dans notre étude, nous avons traité l’existence d’une planification des prélèvements sanguin et le nivaux de son exécution par les infirmières de service de médecine femmes par le biais d’une enquête utilisant une grille d’observation.

   Cette étude s’étale sur deux grandes parties (théorique, pratique) :

   Dans la première, nous définissons l’acte de soin infirmier, la planification qui est l’une des étapes de la démarche de soins infirmiers, puis le prélèvement sanguin qui doit obéir à une planification bien défini.

   Dans la deuxième partie, nous avons mis en évidence, par la démonstration chiffrée basée sur l’observation du phénomène du prélèvement sanguin pratiqué par les infirmières de service médecine femmes débutant par la Programmation (nature -date- horaire) puis exécution jusqu’a la récupération des résultats nécessaire pour le diagnostic.

PROBLEMATIQUE :

    Selon les principes de la démarche de soins, Chaque soin infirmier doit obéir, au préalable, à une planification qui en fait l’une de ses étapes.

   Le prélèvement sanguin est l’un des actes hospitaliers habituels, il permet l’obtention d’un échantillon de sang veineux, artériel ou capillaire, dans le but d’effectuer des analyses biologiques.

   Les soins de prélèvement emmènent des prescriptions médicales effectuées à titre interne (patient hospitalisé) ou externe, ils sont transcrits soit directement sur le dossier du patient, soit sur le registre des visites médicales effectuées par le médecin traitant (du service).

   Pour réaliser ces soins, il faut les inscrire dans un plan de soins d’où la planification qui est une des étapes de la démarche de soins infirmiers.

   La planification des prélèvements est conjuguée dans le temps (programmation : date et horaire) et dans l’espace (à qui : le patient) elle commence de la programmation jusqu’à la récupération des résultats du laboratoire.
– Elle sert de support à la démarche de soins en rappelant à l’infirmier ce qu’il doit mesurer et noter, et le moment où il doit le faire.
– Le dossier du patient reste l’une des références et sources de la planification.
– Elle accroit l’efficacité des gestes infirmiers et la satisfaction d’un soin de qualité.
– Elle optimise le délai de dépôt des échantillons au laboratoire.
– Elle permet l’évaluation, appréciation de l’efficacité du plan de soins.

   En vue de tous ces avantages, nous sommes posé la question suivante :
Est-ce qu’une planification des soins de prélèvements au niveau du service médecine femmes de l’Etablissement Public Hospitalier ACHOUR Ziane d’OULED DJELLAL, existe et même si elle existe, est-elle respectée ?

HYPOTHESE :

   Même si, au niveau du service de médecine femmes, une planification, préalable et définie des prélèvements sanguins existe, elle est mal exécutée.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer