Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : Les risques des accidents d’exposition au sang

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Un AES se définit comme un contact avec du sang ou un produit biologique contaminé par du sang, donc il faut éviter les contaminations professionnelles des soignants par AES (en particulier par les virus des hépatites et du SIDA) tout en assurant la qualité des soins.

  Les accidents d’exposition au sang (AES) et leur prévention sont devenus un enjeu majeur de sécurité des établissements de santé. Si leur gravité potentielle est fonction du statut du patient (VIH, VHC), elle est également définie par la nature de la blessure et la réaction immédiate du soignant à l’accident. En respectant les précautions standards, la moitié des AES pourraient être évitables, ou réduites dans leurs conséquences potentielles.

  Une réalité qui justifie une sensibilisation accentuée des soignants à cette problématique lors de leur formation initiale, poursuivie tout au long de leur vie professionnelle.

  L’objectif général de la recherche est l’évaluation des connaissances et des attitudes des infirmiers lors d’installation d’un accident d’exposition au Sang, et de mettre en place une conduite à tenir appropriée.

 Tout patient doit être considéré comme potentiellement à risque et tout personnel doit se protéger systématiquement avant tout geste susceptible de le mettre en contact avec des liquides biologiques.

  Pour cela, notre travail est divisé en deux parties :
1- Une partie théorique contenant des généralités sur :

  • Les accidents d’exposition au sang ;
  • leurs risques ;
  • leur prévention ;
  • la conduite à tenir face à un AES.

2- Une partie pratique comportant :

  • La population cible ;
  • La méthode utilisée ;
  • Les résultats;
  • Conclusion.

Problématique :

  Dès la première année en formation de soins infirmiers, nous avons appris les règles de base d’hygiène et les précautions à prendre lors de tous soins avec risque d’AES (accident d’exposition au sang) ou liquide biologique.

  Par la suite, nous avons pu constater qu’un grand nombre d’infirmiers ne portait pas de gants lors des soins avec risque d’AES (accident d’exposition au sang).

  Cette façon de procéder nous a préoccupée. Nous avons interrogé les infirmiers qui ne prenaient pas des précautions. Leurs réponses ont été :

“ Je n’ai pas appris à piquer avec des gants ” ou “ si je mets des gants, je ne sens pas la veine ”

  Leurs réponses ne nous ayant pas satisfaite, nous nous sommes interrogées dans un premier temps et nous sommes posées la question suivante :

Quelles sont les facteurs réels qui font que les infirmiers n’appliquent pas les règles d’hygiène et de prévention au moment des soins ?

Hypothèses :

  • Inadéquation des moyens matériels ;
  • La méconnaissance des infirmiers de risque des accidents exposant au sang.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer