Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : Le rôle infirmier dans l’accompagnement psychologique préopératoire d’une jeune femme hospitalisée pour une mastectomie

TFE infirmiers (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Une jolie jeune femme, interroge son miroir : « Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? » Et le miroir de lui répondre : « Tu es toujours la plus belle, mais quelque chose de très laid se cache à l’intérieur de ta poitrine».

  Quand la belle jeune femme entend que sa beauté se trouve soudain menacée par quelque chose d’horrible dans les profondeurs de son sein, elle s’effraye. Elle pense aussitôt aux regards de la société et la famille sur elle, à son image corporelle, à sa vie conjugale et redoute de ne plus briller de mille feux.

  Le cancer n’atteint pas que les personnes âgées, il gonfle ses rangs aussi parmi les plus jeunes. Le nombre du cancer de sein chez les jeunes femmes est fortement accru ces dernières années. Il n’est donc pas rare de recevoir dans nos consultations de très jeunes mères chez qui l’on découvre une tumeur au sein, comme des femmes sans enfants de moins de 35 ans.

  Les changements physiques associés au cancer occasionnent des niveaux d’anxiété plus élevés chez les jeunes femmes que chez celles qui sont plus âgées. Puisque ces changements peuvent avoir une grande incidence sur leur qualité de vie, il est essentiel d’aborder ces préoccupations dès que possible.
la jeune femme hospitalisée pour une éventuelle mastectomie est accueillie par une équipe soignante pluridisciplinaire, dont l’infirmière est l’élément le plus important voir son accompagnement avec la patiente .On trouve alors une double prise en charge à offrir à la patiente, sur le plan physique, et sur plan psychique.

  Par ce travail nous essayons d’analyser, la situation actuelle concernant : le rôle infirmier dans la l’accompagnement psychologique d’une jeune femme hospitalisée pour une mastectomie, au sein de service de sénologie de l’EPH Bachir Ben Nacer Biskra.

  A cet effet, nous avons entamé notre travail d’une problématique suivi par une hypothèse, une analyse et une interprétation des différents éléments.

Notre recherche comporte deux parties :

  • La première est consacrée au volet théorique qui contient quatre chapitres :

Chapitre 1 : est consacré au rappel anatomo-physiologique.
Chapitre 2 : est consacré au cancer de sein.
Chapitre 3 : est consacré à la mastectomie et ses répercussions.
Chapitre 4 : est consacré au rôle de l’infirmière dans la prise en charge de l’anxiété préopératoire d’une jeune femme.

  • La deuxième partie est réservée aux aspects méthodologiques de notre recherche, à l’analyse et l’interprétation des principaux résultats, une conclusion et des suggestions.

Problématique de la recherche :

  La découverte d’un cancer du sein est toujours un énorme choc pour les jeunes femmes et leurs partenaires.

  L’annonce du cancer rapproche de la mort, rappelle la condition fragile et temporaire de la vie. Pour les femmes concernées, c’est aussi une atteinte potentielle de la féminité avec la peur des mutilations à venir.

  Le sein est un organe de la féminité, la sexualité, et de la maternité. Cet organe occupe une place particulière dans le schéma corporel et psychologique de la femme

  Pour les jeunes patientes, le cancer du sein est également un arrêt de la fertilité, provisoire ou définitif. Même si l’espoir d’une guérison peut être davantage présent aujourd’hui, le cancer du sein reste une épreuve très difficile pour les jeunes femmes et leurs proches, De plus, il fait souvent perdre le statut social et le rôle familial.

  Au cours de notre stage de mise en situation professionnelle, au sein de l’EPH BACHIR BEN NACER Biskra, là où nous avons été confrontées à des situations réelles , les patientes admissent au niveau de service pour une éventuelle mastectomie dont la nouvelle et future image corporelle est plus ou moins anxieuse, Le soutien psychologique par l’infirmière aide à dépasser la détresse émotionnelle afin de mieux aborder la maladie et son traitement.

  Face à cette situation et suite aux observations et aux entretiens avec les psychologues et les patientes du service, on a remarqué que les jeunes femmes refusent d’accepter leur maladie et elles éprouvent des troubles psychologiques préopératoire telle que : l’anxiété.

  Tout cela nous a poussés à poser cette question problème comme suite :
En quoi la relation soignant–soigné est-elle importante pour aider une jeune femme atteinte de cancer du sein à surmonter son anxiété pour se préparer facilement à la mastectomie ?

Hypothèse :

Pour rependre à la question précédente nous avons proposé l’hypothèse suivante :

  L’accompagnement psychologique préopératoire par l’infirmière exerçante au niveau du service de sénologie permet de réduire l’anxiété de la patiente atteinte du cancer de sein et par la suite préparer la patiente facilement à la mastectomie.

ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer