Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : Rôle de l’IDE dans la prise en charge d’un patient présentant une cataracte

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  La cataracte se manifeste sous forme d’une ou plusieurs zones troubles dans le cristallin de l’oeil, Elle peut apparaître uni ou bilatéral, Souvent, l’un des deux yeux est plus affecté que l’autre.

  Normalement, le cristallin est transparent et laisse passer la lumière jusqu’à l’arrière de l’oeil, afin qu’on puisse voir des images nettes. Si certaines parties du cristallin deviennent troubles (opaques), la lumière ne peut plus les traverser et

  Plus le temps passe, plus les zones troubles s’agrandissent et deviennent nombreuses et étant donné qu’une quantité de lumière ne traverse plus le cristallin opaque, notre vue devient de plus en plus floue et sera affectée.

  La cataracte est la principale cause de cécité dans le monde, notamment dans les pays en voie de développement. Elle se manifeste davantage chez les personnes âgées. d’autant plus que l’espérance de vie et en nette progression du fait des progrès sociaux et médicaux.

  Le traitement de la cataracte est essentiellement chirurgical.

  Cette chirurgie a connue un développement important en technique et en moyens et nécessite une collaboration étroite entre chirurgien et IDE. Pour assurer une bonne qualités des soins aux patients .

  Notre étude à pour but de développer le rôle de l’IDE pré-per-et post opératoire dans la prise en charge d’un patient présentant une cataracte.

Problématique :

  La cataracte est un véritable problème de santé publique, considerée comme première cause de cécité dans les pays en voies de développement, et qui est chirurgicalement curable d’ou la nécessite de créer des centres spécialisés à fin de répondre efficacement pour les besoins des populations cibles, et de façon durable.

1-Peut on prévenir la cataracte?

En réalité il n’ya aucun moyen efficace de prévention sauf pour les cataractes traumatiques.

2-L’endophtalmie reste la complication la plus redoutée et la hantise de tout chirurgien de cataracte.

  • Comment Prévenir cette endophtalmie?

Hypotheses :

  • Une formation stricte du personnel médical et paramédical dans l’asépsie, l’hygiène, la stérilisation et le comportement au sein du bloc opératoire est un excellent moyen de lutte contre les infections.
  • Le développement des techniques chirurgicales passant par l’ EIC à l’EEC avec respect du plan capsulaire postérieure ,puis l’avènement de la technique de phacoémulsification qui a permis de réduire la taille d’incision cornéenne de 7mm à 1.5mm ,ainsi que le temps opératoire de 45mm à 5 à10 mm, a permis de réduire significativement le nombre d’endophtalmie.
  • Le passage à l’usage unique pour les instrument opératoire, blouses et champs opératoires à réduit le risque liée aux manipulations.
  • Utiliser les antibiotiques de bonne diffusion intra-oculaire “quinolone®” dans la prévention de l’endophtalmie chez les sujet à risque (diabète, immunodéprimé).
  • Le développement d’antibiotique surtout collyre et pommade de quatrième génération des quinolones® apporte plus d’efficacité dans le traitement des infections oculaire.
  • Faire des lavages à l’antibiotique cefutaxime® de la chambre antérieur en fin
    d’intervention a permis de réduire significativement le nombre d’endophtalmie.
  • La vigilance de l’IDE ainsi que le médecin opérateur pour détecter les yeux à risques et porteurs des germes pour les récusers le jour de l’intervention , les traités d’abord (orgelet, conjonctivite,….)
  • L’IDE doit bien informer le patient opéré qu’en cas de douleur ou baisse d’acuité visuelle qu’il doit consulté en urgence.

  En conclusion:
L’ hygiène et l’asepsie reste le meilleur moyen pour prévenir l’endophtalmie

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer