Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : Premier lever du malade opéré, état des lieux de la pratique des infirmiers

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Les soins post opératoires ont pour but de répondre aux besoins physiologique et psychologique du patient et de prévenir les complications, qui peuvent résulter de l’intervention chirurgicale, ce qui oblige l’IDE à suivre une méthodologie de travail bien organisé.

  Parmi les actes et les techniques de soins infirmiers les plus important dans la période post opératoire c’est “le premier lever de l’opéré ” qui se définit comme : aider le patient à se lever, a se tenir, et a marcher avec l’aide d’une ou de deux personnes et/ou d’une aide matériel.

  Vu l’importance de cette technique, nous somme motivés pour entreprendre un travail de recherche dans ce sens et nous allons vérifiés la conformité du premier lever, pratiqué par les infirmiers actuellement en post-opératoire, aux recommandations techniques.

  Notre travail est articulé autour de deux grandes parties :

  • Dans la première partie vous trouvez en chapitres détaillés : Généralité sur les l’intervention chirurgicales, les soins infirmier préopératoires et le premiers lever de l’opéré.
  • La deuxième partie est consacrée aux aspects pratique de la recherche elle est composée de deux chapitres; l’aspect méthodologique qui contient : lieu, période et méthode de la recherche avec également une description de la population cible et de la technique d’échantillonnage utilisée, ainsi que le déroulement de l’enquête. Le second chapitre comporte la présentation et l’analyse des résultats.

  Comme toute recherche, ce travail se termine par une conclusion générale qui confirmera ou infirmera notre hypothèse, des suggestions, les références bibliographiques et les annexes.

Problématique :

  L’Organisation mondiale de la santé (OMS) donne pour la santé la définition suivante :

«La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité». Dans cette optique la santé parait comme un capital que l’individu a besoin de préserver, notamment par le recours aux soins où les interventions chirurgicales présentent une large part.

  Mais quelque soit le type d’intervention chirurgical, les différentes périodes (pré, per et postopératoires) doivent obéir à des règles précises au quelles on ne peut déroger, et pour cette raisons l’IDE devra adapter ses actions en fonction de l’intervention et sur conseille de chirurgien.

  Au cours des premiers jours postopératoires les soins vont contribuer au rétablissement du patient et sont adaptation à nouvelle situation, créer par l’intervention. L’IDE aura un rôle primordial dans la prévention et la détection des éventuelles complications (complications du décubitus dorsales, complications digestifs, respiratoires, cutané …etc.), d’où la nécessité du premier lever du malade.

  Cependant et malgré l’importance du premier lever dans la période postopératoire, nous avons observez, durant nos stages, un écart entre la réalisation du premier lever pratiqué au niveau des services hospitaliers et celle qu’ont a vue durant notre formation (salle pratique), ce qui nous a pousser à poser la question suivante :
Question problème :

« Le premier lever de l’opéré, tel que pratiqué par l’infirmier au niveau des services hospitaliers, respect t-il les modalités technique de réalisation ? ».

Hypothese :

  Pour rependre à cette question nous avons décidé d’entreprendre ce travail de recherche et nous avons mis comme hypothèse :
« Le premier lever du l’opéré, tel que pratiqué par les infirmiers, au niveau des services hospitaliers ne se respecte pas les modalités techniques »

Lire le memoire en ligne (PDF)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer