Memoire infirmiers / TFE infirmiers

L’INFIRMIER FACE À UNE FAMILLE ENDEUILLÉE EN SERVICES DES URGENCES

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   La mort est un étape naturelle de la vie, et c’est un phénomène sensible dans toute civilisation et particulièrement dans la nôtre, et comme cette dernière peut survenir à domicile, elle peut aussi survenir dans les services hospitaliers, notamment le service des urgences où le malade est souvent accompagné par sa famille.

   La souffrance des familles sous l’effet du choc s’exprime de manière différente selon les cas: pleurs, agressivités, reproches…, ces attitudes étant souvent des attitudes de défense.

   Et nous avons vu que les infirmiers sont confrontés à des difficultés énormes pour la prise en charge de ces familles après le décès de leur défunt en rapport avec les manières ou les méthodes qu’on doit adopter pour soutenir ces familles, surtout les familles qui ont perdu un proche par mort brutale.

   Les infirmiers ne sont pas insensibles au décès de leurs patients, ils éprouvent, eux aussi, des émotions des sentiments, alors cet événement de mort nécessite de la part du soignant urgentiste des comportements et des attitudes différents que dans les situations normales.

   Alors le rôle de l’infirmier n’est pas toujours facile dans ces moments-là, de plus son rôle ne s’arrête pas à l’accompagnement des patients, mais s’étend aussi au soutien des “endeuillés” grâce à une écoute attentive, à l’explication des démarches.

   A cause de ces problèmes nous avons choisi la question problème de notre travail de fin d’étude suivante: “Quels sont les moyens à mettre à la disposition de l’infirmière pour qu’elle puisse accompagner sans difficultés une famille endeuillée après l’annonce d’un décès en service des urgences ?”

   Donc nous avons répartis cet étude sur deux volets:

le premier est théorique qui consiste trois (03) chapitres:

  • Chapitre 1: L’infirmier aux urgences.
  • Chapitre 2 : L’infirmier face à la mort.
    • Chapitre 3: L’accompagnement et la relation d’aide.

le deuxième est un volet pratique avec une analyse globale des résultats et les suggestions.

PROBLEMATIQUE :

   Lors de nos stages pratiques en service des urgences, nous étions confrontés plusieurs fois au décès brutal et imprévisible d’un patient. Suite au décès, l’équipe soignante s’est retrouvée face à une famille en détresse, pour laquelle, le soutien de l’équipe était très important. Pourtant, face à ces différentes situations nous nous sommes senties totalement impuissantes, ne sachant pas quoi faire, ni comment les soutenir dans cette épreuve douloureuse. Nous avons donc fait part de nos sentiments à l’équipe soignante.

   Lors des différentes discussions que nous avons menées auprès des infirmiers, nous avons pu constater que ces derniers se sentaient également désarmés devant les émotions et les questionnements de la famille.

   Donc à travers les discussions nous avons compris que les infirmiers éprouvent des difficultés énormes face aux familles endeuillées après l’annonce de décès, ces difficultés ou ces problèmes sont en rapport avec plusieurs facteurs, dont on retrouve les suivants :
Difficulté d’annoncer le décès par peur de l’inacceptation de la part de la famille ou peur de divulguer le secret professionnel.

  • Incapacité d’amorcer le processus de deuil chez les familles des défunts à cause du choix des attitudes qu’on doit adopter.
  • L’impuissance de l’infirmière face a une situation de deuil est-elle un obstacle a une bonne prise en charge.

   Tout cela nous a interpellées pour poser notre question centrale de recherche qui est la suivante :
Quels sont les moyens à mettre à la disposition de l’infirmière pour qu’elle puisse accompagner sans difficultés une famille endeuillée après l’annonce d’un décès en service des urgences ?

HYPOTHESE :

La formation des infirmières à la pratique de la relation d’aide aboutit à l’accompagnement facile et correct des familles endeuillées en service des urgences.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer