Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LE TRI DES DECHETS HOSPITALIER

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   Pendant la première grande crise économique et la fin du règne de l’ère industrielle, au milieu des années soixante-dix, que l’on voit apparaitre les premières grandes questions écologiques. Emergence de mouvement d’opinion, l’écologie se fera ensuite une place en politique avec l’adoption des principaux textes de référence qui constituent notre base règlementaire actuelle.

   La lutte contre le réchauffement climatique, l’instauration d’un environnement respectueux pour la santé, la prévention des effets de la pollution sur la santé,… sont autant d’enjeux que la Direction de l’Environnement prévoit d’étudier et de traiter dans les années à venir. Le développement durable a désormais une place au coeur des priorités du gouvernement.

Mais qu’en est-il dans le domaine de la Santé ?

    Grands consommateurs d’énergie, les établissements de santé sont directement concernés par les mesures de préservation de l’environnement et la promotion du développement durable amené par le programme du la Direction de l’Environnement.

   Alors si certains établissements de santé récents ont pris en compte le souci écologique dans la construction de leurs bâtiments et leurs fonctionnements au quotidien, qu’en est-il des autres établissements de santé ? Sur quels points peuvent-ils travailler pour s’harmoniser avec le développement durable ?

   La gestion des déchets me semble être un point intéressant à explorer, au vue de la forte augmentation du volume de déchet produit par lit d’hôpital, ces dernières années.

   L’augmentation de la technicité des soins d’une part, et la disparition progressive des produits réutilisables au profit de l’usage unique d’autre part, ont contribué à l’accroissement de la densité des produits consommables durant l’hospitalisation, majorant, de fait, sensiblement le volume des déchets émis par un établissement de santé.

   Tout ceci entraîne un coût économique pour le traitement et l’élimination des déchets par l’établissement, ainsi qu’un impact écologique lié à l’incinération de telle quantité.

  De par les actes réalisés et leurs technicités, l`urgence fait partie des services les plus pourvoyeurs des déchets
Alors si un travail de simplification doit être réalisé par les laboratoires et les industriels dans le packaging et le conditionnement sous double emballage des dispositifs médicaux, quepeut faire le soignant à son niveau pour réduire le volume de déchets à éliminer ?

   Le tri des déchets d’activité de soins est devenu obligatoire par la règlementation nationale et référencé sous forme de protocole par la démarche qualité de l’établissement de santé. Avec la gestion du risque infectieux, le tri nécessite une attention particulière la part de tous les professionnels de santé, mais jusqu’où se manifeste cet investissement dans la pratique professionnelle ?

PROBLEMATIQUE :

   Qu’elle est le moyen le plus adéquat pour arriver à une bonne pratique de tri des déchets ?

HYPOTHESE :

   Le respect de gestion des déchets de soins au milieu hospitalier favorise le bon tri pour diminue les facteurs des risques (les infections nosocomiales – l’exposition du sang)

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer