Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LA VIOLENCE AUX URGENCES

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   Dans notre société Algérienne, la violence fait quasiment partie de notre quotidien. Elle est présente dans la rue, les écoles, les transports en commun, les milieux de travail mais également à la télévision et surtout dans les stades de football. Avec ses effets dévastateurs et ses répercutions négatives, elle et devenu plus en plus menaçante sur ses victimes et la société en générale.

   Malheureusement, les infirmiers ne sont pas épargnés par ce phénomène grandissant. En effet, la violence, au sein de service d’urgence, a pris de l’importance à nos yeux. Nous avons toutes été plus ou moins confrontées, au cours de nos stages, à des diverses situations de violence verbale de la part des patients. Cependant, ces situations restent relativement rares

   pour nous de part notre statut d’étudiant et non d’infirmier. Mais en tant que future infirmiers, Nous avons été obligés, de les étudier en détails, d’en ressortir les éléments les plus pertinents, afin de voir de qui vient cette violence, comment elle se manifeste (verbalement, physiquement,…), et surtout de trouver des solutions appropriées pour les réduire.

   Pour cette raison, nous avons voulu déterminer, au terme de notre étude, « la violence aux urgences » et de proposer quelques suggestions en vue d’améliorer la situation.

   Tout d’abord, nous exposerons les raisons du choix du thème, nos objectifs de travail et la question de départ ainsi notre hypothèse proposée.

PROBLEMATIQUE :

   Quels sont les facteurs qui favorisent la survenue de la violence dans le service des urgences ?

HYPOTHESE :

   L’absence d’accueil au niveau du service des urgences semble être la cause qui favorise la violence.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer