Memoire infirmiers / TFE infirmiers

LA REALIMENTATION ORALE CHEZ UN OPERE D’UNE LITHIASE VESICULAIRE

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   L’alimentation occupe une place importante dans le traitement du malade. En effet, l’apport de nourriture permet à l’organisme de bien fonctionner, pour preuve, Hippocrate avait affirmé la primauté de l’alimentation dans la santé : « Que ton alimentation soit ta première médecine ».

   En résumé, faire de l’alimentation notre première médecine c’est :

  • faire le choix de trouver une alimentation adaptée aux spécificités de notre organisme, à notre mode de vie, à notre éthique ;
  • réconcilier alimentation saine, plaisir et partage ;
  • se faire conseiller par des professionnels et aider si besoin.

   Avoir une bonne alimentation avant et après une chirurgie peut aider l’organisme à mieux résister à l’intervention et favoriser une cicatrisation rapide.

   La période postopératoire est particulièrement éprouvante pour le patient. L’acte chirurgical modifie largement le mode d’alimentation, pour au moins, les jours qui suivent. Le type d’intervention exige une réalimentation spécifique pour chaque opéré.

   La reprise précoce d’une alimentation orale, le plus rapidement possible, au cours des 24 premières heures postopératoires doit être privilégiée, selon la tolérance du patient sauf, bien sur, contre-indication chirurgicale.

   Chez les opérés de la vésicule biliaire la réalimentation dois répondre rigoureusement à Certaines recommandations pour permettre aux patients de récupérer efficacement et rapidement.
C’est a partir de cette idée qu’on à fait notre recherche qui est élaborée comme suit :
volet théorique : il contient deux chapitres :
Chapitre I : dans ce chapitre on a projeté la lumière sur la lithiase vésiculaire.
Chapitre II : il étudie la progression dans la réalimentation d’un opéré de lithiase vésiculaire ainsi que le régime hypo lipidique.
volet pratique : nous avons procédé avec une grille d’observation constituée de six éléments on suivant leur déroulement dans la réalité suite auquel nous sommes arrivés à confirmé que la réalimentation des opérés de lithiase vésiculaire n’est pas conforme aux recommandations diététiques.

PROBLEMATIQUE :

   Dans un service de chirurgie, la réalimentation d’un opéré, d’une lithiase vésiculaire, se fait d’une manière conforme aux recommandations diététiques, en tenant compte du type d’intervention ?

HYPOTHESE :

   La reprise de l’alimentation orale des opérées (exemple L.V) en milieu hospitalier, ne se fait pas de manière conforme aux recommandations diététiques relatives au type d’intervention.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer