Memoire infirmiers / TFE infirmiers

ROLE DE L’INFIRMIER DANS LA LUTTE CONTRE L’AUTOMEDICATION

Mémoire professionnel de fin d’études : Infirmier

INTRODUCTION :

   La relation médecin- pharmacien – infermière est fondamentale et nécessaire à l’efficacité optimale d’une thérapie médicamenteuse, les trois professions de santé doivent travailler de  maniéré interactive, le malade est le premier bénéficiaire de cette complémentarité, mais lorsque la relation entre le malade et le médecin est rompue, pour des raisons différents: c’est la qu’intervient l’automédication, la relation devient alors malade – pharmacien.

   Le malade pour différent raisons, il préfère acheter soi-même sous traitement, sans l’avis du médecin, donc sans ordonnance. Cette mauvaise habitude est très réputée en Algérie et au tiers monde à cause de non application et le respect de la loi, par contre moins exercée dans les pays développés.

   En effet l’automédication entraine des conséquences, comme la rupture du traitement prescrit et la prise d’un autre, le surdosage, la toxication par la prise de médicament tenir compte des effets indésirables et des contres indications … et pour ces effets néfastes.

   L’automédication est une préoccupations sociologique et économiques dont le malade est la victime et le coupable lui-même, en intégrant les informations qu’il reçoit avec ses propres croyances, il se trouve doté de connaissance qui permettent de gérer seul certains aspects de santé, c’est pourquoi l’automédication est de nos jours un sujet qui intéresse de nombre de publication conservant ce sujet a confortées dans petite recherche, c’est aussi un sujet très important qui mérite vraiment qu’on y prête attention.

PROBLEMATIQUE :

Quelle sont les causes qui poussent la population à l’automédication ?

HYPOTHESE :

L’ignorance de la population des dangers de l’automédication, et derrière la pratique de cette dernière.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer