TFE – Mémoire de Laborantin

l’évolution de la tuberculose

MÉMOIRE PROFESSIONNEL LABORANTIN DE SANTE PUBLIQUE

INTRODUCTION

   La tuberculose est une maladie infectieuse contagieuse due à Mycobacterium tuberculosis ou bacille de Koch (BK).

   Elle constitue un problème de santé publique de part de sa fréquence et sa gravité croissante dans beaucoup de pays à faibles revenus où les conditions sanitaires et surtout socio-économiques constituent des conditions fertiles pour le maintien et la propagation de cette maladie.

C’est une maladie à déclaration obligatoire.

  La tuberculose quant à elle, avec ses 9 millions de nouveaux cas par an, d’où l’OMS a déclaré en 1993 que la tuberculose était une urgence sanitaire au niveau planétaire et que la lutte antituberculeuse est devenue une priorité mondiale.

   En Algérie, Depuis 1964, la lutte contre la tuberculose est toujours considérée comme une intervention sanitaire prioritaire. Les activités du Programme national de lutte antituberculeuse sont intégrées dans l’activité quotidienne des personnels du système national de santé.

   Le dépistage et l’identification des cas de la tuberculose se déroulent dans les services de contrôle de la tuberculose et des maladies respiratoires SCTMR, structures de référence présentes dans tous les secteurs.

   Mon travail consiste une étude statistique rétrospective au (SCTMR) de la commune d’El-Oued durant les années : 2013, 2014, et 2015.
Mon mémoire est divisée en deux parties :
– Partie théorique : D’abord la famille de Mycobacteriaceae, puis la tuberculose et l’agent pathogène et enfin le diagnostic bactériologique de la maladie.
– Partie pratique : qui se traduit par une étude statistique rétrospective sur l’évolution de la tuberculose de la commune d’El-Oued durant les années : 2013, 2014, et 2015, présentation et discussion des résultats obtenus.

PROBLEMATIQUE :

   La tuberculose est l’une des maladies infectieuses fréquentes et mortelles pour lesquelles il existe des moyens de lutte efficaces.

   La mise en évidence du bacille de la tuberculose par la microscopie ou la mise en culture constitue le diagnostic de certitude de la tuberculose pulmonaire ou extra-pulmonaire.

   Le rôle du laboratoire est de confirmer le diagnostic de tuberculose. A propos de mon stage pratique au niveau de laboratoire de bactériologie SCTMR d’EPSP El-Oued, j’ai constaté que la fréquence des prélèvements reçus des patients hospitalisés ou des patients externes est considérable.

  Cela m’a suscité de poser la question suivante :
Quelle est la fréquence de la tuberculose au niveau de la commune d’El-Oued et l’évolution
des cas en 2013, 2014 et 2015?

HYPOTHESE :

   Depuis la mise du Programme National de Lutte Anti-Tuberculeuse (PNLAT) la situation épidémiologique s’est rapidement améliorée avec une diminution régulière des cas de tuberculose.

  Alors je suppose que :
– La tuberculose est en régression d’année en année pour les périodes 2013, 2014 et 2015 au niveau du laboratoire de SCTMR d’El-Oued.

Lire PDF

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer