Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Memoire infirmiers : L’impact de la mauvaise pratique d’injection d’insuline sur l’équilibre glycémique chez le diabétique

TFE infirmiers (PDF)

LES OBJECTIFS :

  Le déséquilibre glycémique est un motif fréquent de consultation chez les diabétiques quel que soit l’ancienneté de leur diabète. Il existe plusieurs causes engendrant ce déséquilibre parfois présents ensemble. Nous voulons par ce travail modeste de mettre un peu de lumière sur une cause souvent négligée par le patient parfois même le médecin traitant. C’est la mauvaise injection d’insuline. Ce geste pratiqué plusieurs fois par jour peut être la source d’instabilité glycémique. C’est pourquoi on a choisi ce thème : (L’impact de la mauvaise pratique d’injection d’insuline sur l’équilibre glycémique chez le diabétique). Nous avons fixé les objectifs suivants:

  • Informer les malades diabétiques sur l’importance de la bonne technique de l’injection d’insuline.
  • L’orientation vers les auto-soins.
  • Prévenir les complications et éviter les erreurs qui peuvent être causée par le malade lui-même.
  • Eviter les accidents d’un déséquilibre glycémique chez les diabétiques.
  • Améliorer la qualité du soin et de prise en charge d’un diabétique.

Introduction de TFE infirmier :

  Le diabète se développe quand le corps ne parvient pas à contrôler la quantité de glucose (sucre) présente dans le sang (glycémie). Cela se produit quand le corps ne produit pas assez d’hormone appelée insuline et/ou si les organes cibles présentent une résistance à son action.

  Il existe plusieurs types de diabète :

  • Le diabète de type 1 correspond à une production insuffisante d’insuline par le corps.
  • Le diabète de type 2 correspond à une production insuffisante d’insuline par le corps ou à une utilisation incorrecte de l’insuline,
  • Le diabète gestationnel : c’est un diabète diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse. Cependant, il s’avère être un facteur de risque ultérieur de diabète de type 2 chez la mère.
  • Autres types spécifiques

  Chez tout patient diabétique il est impératif d’avoir un bon équilibre glycémique pour le bien-être et pour éviter les complications aigues ou chroniques due cette maladie chronique. Cet équilibre est aussi recommandé chez le patient insulino-traité qui est exposé en plus au risque d’hypoglycémie parfois sévère.

Problématique de la recherche :

  Le diabète type 1 est une maladie très rependu dans le monde comme un Algérie, cette pathologie réponse sur un traitement par l’injection d’insuline ainsi que sur un bon régime alimentaire plus une hygiène de vie stricte.

  Au début de cette maladie, le malade est sen sait revoir son médecin traitent pour établir un schéma d’insulinothérapie qu’il peut quant vient avec sa pathologie la plus part de temps et durent un déséquilibre de diabète en doute de dose d’insuline Ou de régime alimentaire rient que je tiens à dire que la méthode d’injection d’insuline par fois et la cause principale des déséquilibre de diabète.

  Au cours de notre stage pratique et à plusieurs occasions nous avons constaté que les malades diabétiques s’injectent leur insuline d’une façon différente et souvent erronée. Cela a un impact direct sur l’équilibre glycémique de la journée.

  C’est pourquoi on a voulu comprendre l’étiologie de cette différence pour mieux orienter nos patients et pour aider le futur infirmier dans son éducation des patients diabétiques. On a réalisé pour ça, cette enquête afin de répondre à la question principale suivante :

Pourquoi le diabétique ne pratique pas correctement l’injection d’insuline ?

Hypothèses :

  • Le nombre réduit des ISP et par conséquent peu de temps consacré à la formation des patients diabétiques en hospitalisation
  • Le malade ne comprend pas l’importance d’une bonne injection d’insuline sur son diabète.
ISP = Infirmiers de Santé Publique

Memoire infirmiers [PDF]

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer