Memoire infirmiers / TFE infirmiers

Mémoire infirmier : PANSEMENT DES BRULES

TFE infirmiers - mémoire infirmier (PDF)

Introduction de TFE infirmier :

  Le mot accident veut dire qu’un danger peut survenir à tout moment

  Parmi les dangers rencontrés on note les cas de brûlure dont personne ne peut s’échapper qui sont à l’origine de plusieurs cas de morbidité et de mortalité car l’accident est un événement imprévisible, indépendant et involontaire.

  Les brûlures quelque soit la gravité et quelque soit leurs natures restent un fléau social pouvant mettre eu jeu le pronostique vitale d’un être humain

  Les brûlures responsables d’un problème majeur de santé publique toujours source d’un handicap temporaire ou définitif sur le plan fonctionnel ou esthétique sans oublier le coût très élève de la durée de séjournement prolongé.

  Et pour mètre fin il est évident qu’une prévention efficace permettra de diminuer considérablement le nombre d’accident provoquant des brûlures plus ou moins grave.

  A cette effet nous préconisons des mesures qui peuvent être classées eu 3 groupes :

  • Améliorer l’information destinée au large publique
  • Améliorer les qualités de soin
  • Sensibiliser la population sur la gravité et les risques des brûlés.

Problématique :

  Comme pour tout acte de soin, le pansement à réaliser ou à renouveler consiste, entre autres, à prévenir l’infection par une désinfection adéquate, à protéger la lésion de manière à éviter la macération et l’action irritante des sécrétions ; aider le mieux possible à la cicatrisation ; assurer une compression correcte dans le cas d’une hémorragie, mais aussi assurer le confort du patient.

  Mais le problème qui se pose ici est de savoir précisément dans quelles conditions les pansements doivent-ils être faits pour répondre aux exigences de la règle d’asepsie et éviter ainsi toute conséquence dommageable pour le patient.

  Pour certains, panser est un acte mineur, une activité subalterne. Or panser oblige à prendre parti. Il faut favoriser ou tout au moins ne pas gêner la cicatrisation.

  Durant notre stage et plus précisément dans le service du brûlé, on a constate que les pansements ne se pratiquent pas dans les normes est surtout le non respect des règles d’hygiène et d’asepsie et qui entrave par la suite la guérison à temps à cet effet on s’y trouver dans l’obligation de poser la question :

  Qu’en est-il de la technique des pansements réalisés au niveau du service des brûlés de CHU de BATNA ?

Hypothèse :

  Le non respect des normes d’asepsie durant les pansements peut être à l’origine de déverses complications.

Lire : mémoire en soins infirmiers

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer